En Bref

Kenya : La Somalie accuse son voisin de violations territoriales

De nouvelles frictions resurgissent à la frontière entre le Kenya et la Somalie. Ce pays accuse à nouveau le Kenya de violations territoriales. Les responsables du gouvernement fédéral du pays ont affirmé lundi avoir « confirmé » que le Kenya avait formé et armé des combattants du gouvernement de l’État de Jubbaland, qui ont ensuite tenté d’attaquer une base militaire de l’armée nationale somalienne à Bulahawo, Gedo, près du comté de Mandera.

Après les protestations somaliennes auprès de l’organisme régional, accusant le Kenya d’ingérence constante, une équipe, dirigée par le président djiboutien Guelleh, avait été nommée en tant que commission du bloc régional – l’Autorité intergouvernementale pour le développement (Igad). Le rapport présenté aux présidents Uhuru Kenyatta et Mohamed Farmaajo (Somalie), a jugé les accusations de Mogadiscio injustifiables, affirmant qu’il n’y avait aucune preuve pour prouver que le Kenya incitait ou soutenait les forces du Jubbaland contre l’armée nationale somalienne.

Ce message est également disponible en : Anglais