En Bref

Kenya Kenyatta signe à Paris 3 contrats d’une valeur de 2,15 milliards €

Dans le cadre de sa visite en France, le président Kenyatta a procédé avec son homologue français à la signature de « trois projets majeurs pour le renforcement des relations économiques » entre les deux pays, d’un montant global de 2,15 milliards d’euros, indique l’Elysée.

Le plus important d’entre eux, qui avait été annoncé lors de la visite de mars 2019, porte sur une concession sur 30 ans permettant la construction de l’autoroute Nairobi-Nakuru-Mau Summit, longue de 187 km, par le consortium Meridiam-Vinci construction-Vinci Concession.

D’un coût estimé à 1,6 milliard d’euros, « il s’agira du plus important Partenariat Public Privé (PPP) en Afrique de l’Est », selon l’Elysée. Cet axe est important car il est emprunté par les camions de marchandises importées au Kenya via le port de Mombasa à destination des pays voisins comme l’Ouganda ou le Rwanda.

Les travaux de construction, d’une durée de 42 mois, seront réalisés par un groupement d’entreprises composé de filiales de VINCI Construction : Sogea-Satom, présente de longue date au Kenya, et VINCI Construction Terrassement, spécialisée dans les grands projets d’infrastructures. VINCI Highways, filiale de VINCI Concessions, mettra son expérience technique et opérationnelle au service de nouveaux modèles de gestion du trafic, déploiera des équipements et des plans de maintenance de pointe et offrira des programmes de formation aux collaborateurs locaux.

Le deuxième contrat porte le financement de la prolongation de la ligne 4 du métro de Nairobi, qui doit relier l’aéroport au centre. Il est développé par un groupement des entreprises françaises Transdev, Egis, Vinci, Alstom, Thalès et STOA, et mobilise un prêt du Trésor de 128 millions d’euros.

Le troisième vise à financer le raccordement de la centrale géothermique de Menengai, dans le nord-ouest du Kenya, au réseau de distribution électrique national. Bénéficiant d’un prêt du Trésor de 62,5 millions d’euros, il est porté par General Electrics France, Alstom et Larsen and Toubro Ltd.

Ce message est également disponible en : Anglais