En Bref

Kenya : «Coup de canif» dans le dos des Saccos aux banques

Kenyan Savings and Credit Co-operative Societies (Saccos) ou sociétés coopératives d’épargne et de crédit kényanes se rapprochent de la mise en œuvre d’un marché de prêt inter-Sacco et d’une éventuelle intégration dans le système national de paiement et de compensation. Si le projet abouti, elles glaneront aux banques commerciales près de 2,33 milliards de Ksh (21,37 millions $ US) de revenus d’intérêts sur les prêts accordés au secteur coopératif. Il y a de fortes chances, dans la mesure où, la Sacco Societies Regulatory Authority (Sasra), en collaboration avec un comité, comprenant le Département d’État des coopératives, le Trésor national, la Banque centrale du Kenya (CBK) et la Kenya Law Reform Commission (KLRC), a rédigé le cadre pour l’opérationnalisation du Fonds central de liquidité (CLF), où les Saccos pourront se prêter et emprunter de l’argent les uns aux autres, rompant ainsi les liens avec les banques commerciales dont les prêts sont considérés comme «chers».

Ce message est également disponible en : Anglais