Karim Benzema-Francefootball-DR
A la uneمسارات

Karim Benzema, le Ballon d’or du peuple !

Vingt-quatre ans qu’un footballeur français n’avait pas remporté un Ballon d’Or, depuis celui de Zinedine Zidane. Mercredi 17 octobre, Karim Benzema a été sacré meilleur joueur du monde, et a obtenu la plus prestigieuse récompense individuelle, juste devant le Sénégalais Sadio Mané. 

Par Mérième Alaoui, à Paris

Sans surprise, l’attaquant français du Real Madrid, Karim Benzema, a remporté le Ballon d’or, lors d’une cérémonie riche en émotions, le 17 octobre, à Paris. Ce sacre a suscité l’unanimité de la planète football, et bien au-delà, tant le symbole est fort. Karim Benzema a reçu des mains de son mentor et ancien coach, Zinedine Zidane, le plus important trophée individuel du football, devenant ainsi le cinquième français à remporter un ballon d’or. 

“C’est une fierté. Je repense à quand j’étais petit, à tout ce que j’ai fait. C’était un rêve de gamin. Voilà, il ne faut jamais rien lâcher et toujours suivre ses rêves” a déclaré Karim Benzema. Des mots inspirants, prononcés lors d’une cérémonie suivie par 130 millions de téléspectateurs à travers le monde. 

“C’est juste de la détermination, du travail, et de l’envie. Je m’entraîne beaucoup plus que les autres.”

 “Il y a eu des périodes où cela n’a pas été facile, quand je n’étais pas en sélection par exemple. Mais, grâce à ma famille et mon coach (Zidane), je n’ai rien lâché”, a insisté l’attaquant. “C’est une récompense individuelle mais le football reste un sport collectif. Alors pour moi, ce Ballon d’or, c’est celui du peuple” a poursuivi le capitaine de l’une des meilleures équipes européennes.

Barbe épaisse, fines lunettes dorées, et smoking inspiré du rappeur américain Tupac, celui qu’on surnomme KB9, a offert une saison impressionnante. Vainqueur et artisan d’une cinquième Ligue des champions du Real Madrid, il a survolé, par son niveau technique, et son altruisme sur le terrain, toutes les plus grandes compétitions européennes. 

Né à Lyon, de parents algériens, Karim Benzema est le septième d’une fratrie de neuf enfants. Il rejoint le centre de formation de l’Olympique lyonnais (OL) à l’âge de 10 ans. Devenu professionnel à sa majorité, il remporte de nombreux trophées (Championnat de France, Coupe de France et le Trophée des Champions). En 2009, il intègre le mythique Real Madrid, pour 35 millions d’euros, aux côtés du Portugais Cristiano Ronaldo, avec lequel il forme vite un solide duo. Dans ce club, il déploie ses ailes, grâce au soutien d’un autre Français, un certain Zinedine Zidane, son coach durant plusieurs saisons, et son modèle. 

A 34 ans, Karim Benzema est sur le toit du monde du football. Une réussite d’autant plus à saluer car les joueurs de son âge sont souvent considérés en fin de carrière.  “Je  pense qu’il n’y a pas d’âge, on voit de plus en plus de joueurs après la trentaine qui monte encore de niveau. C’est juste de la détermination, du travail, et de l’envie. Je m’entraîne beaucoup plus que les autres par exemple. Après mes 30 ans, cela m’a permis de me motiver, j’avais beaucoup plus d’ambition qu’auparavant”.

Sadio Mané : “Je sais que j’ai gagné la CAN. Mais je pense sincèrement que Karim mérite le Ballon d’or”  

Avec ce ballon doré, c’est aussi d’une certaine façon l’Afrique qui gagne. Franco-algérien, Karim Benzema a toujours été fier de sa double culture. Sa nomination a fait réagir toute l’Afrique à travers des messages enflammés sur les réseaux sociaux. En deuxième position du classement, se trouvait le Sénégalais Sadio Mané, premier joueur africain sur le podium depuis Georges Weah en 1995. 

Une semaine avant la cérémonie, Sadio Mané, interrogé par Canal Plus, n’avait pas hésité à donner son pronostic : “Karim mérite de gagner, il a fait une belle saison, une grande saison avec le Real. Il a gagné la Ligue des Champions, il le mérite largement et je suis content pour lui (…). Avec l’équipe du Sénégal, j’ai gagné la CAN (Coupe d’Afrique des Nations) et c’était un grand soulagement pour moi et mon pays. Mais je pense sincèrement que Karim le mérite”.  

De son côté, le mythe vivant du football, Zinedine Zidane, heureux pour son ancien joueur dont il est très proche, a tenu à réitérer son émotion sur Instagram. “Je t’ai vu beaucoup travailler pour que ton jeu progresse et que tu deviennes ce que tu es. Tu as toujours cherché à t’améliorer. Aujourd’hui, ce trophée récompense ce travail et cette année exceptionnelle. J’espère que tu continueras à nous régaler au Real et pendant cette Coupe du monde avec l’Équipe de France”. Une belle façon de lancer publiquement le prochain objectif de son poulain, le Mondial qui s’ouvre dans quelques semaines, au Qatar. 

Ce message est également disponible en : الإنجليزيةالفرنسية