A la uneParcours

Jacky Bouanga : « La science est tout simplement belle et étonnante »

Jacky Sorrel Bouanga Boudiombo est une post-doctorante gabonaise en sciences physiques, spécialisé dans la chimie des matériaux. Sa recherche actuelle s’intitule « Formulation et développement de médicaments : Analyse systématique des solutions solides par co-sublimation ». Elle figure parmi les lauréates de l’édition 2021 du prix Jeunes talents du programme For Women in Sciences, porté par la Fondation L’Oréal. Interview portrait. 

Propos recueillis par Ange Iliza, à Kigali 

Pourriez-vous vous présenter ? 

Je m’appelle Jacky Bouanga et suis lauréate du prix ‘’Jeunes Talents Afrique Subsaharienne’’ 2021 de la fondation L’Oréal. J’ai fait mes études de chimie en Afrique du Sud, et j’ai également un doctorat en cristallographie.

Pourquoi cet intérêt pour les sciences ? 

Je suis étudiante de troisième cycle et mon travail est axé sur la facilitation des traitements médicamenteux, ce qui signifie que je veux réduire la quantité de médicaments que les gens prennent. Pour l’heure, je me concentre uniquement sur le VIH/SIDA, parce que c’est un traitement où y a beaucoup de pilules prescrites. J’essaie donc de réduire cette quantité en mélangeant deux ou trois médicaments en une seule pilule.  Les personnes concernées pourront ainsi les prendre plus facilement. Par la suite, mon travail pourra être étendu à d’autres maladies.

Pourquoi selon-vous faut-il promouvoir les femmes dans les sciences en Afrique ? 

La science est tout simplement belle et étonnante, et il y a par ailleurs déjà beaucoup d’hommes dans ce domaine. Les femmes sont intelligentes et il y a tellement de choses à faire. Je pense donc que plus elles apprendront les sciences, auront conscience de la valeur de celle-ci, plus nous aurons dans le monde entier des femmes à l’avant-garde dans le domaine des sciences, et dans tant d’autres domaines que celui dans lequel nous sommes. 

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe