Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
A la uneActualité

Industries créatives L’Unesco finance plusieurs projets pour stimuler le secteur

La pandémie a fait ressortir plusieurs enjeux fondamentaux, tels que la précarité des artistes et le risque d’uniformisation des productions en l’absence de promotion de la diversité culturelle. En 2021, alors que l’on célèbre l’Année internationale de l’économie créative au service du développement durable et que des plans de relance sont négociés partout dans le monde, l’UNESCO appelle les États à ne pas négliger la culture.

 

Le Comité intergouvernemental de la Convention de 2005 de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles se réunit cette semaine. Cette session se tient dans un contexte de crise profonde et sans précédent du secteur de la culture, engendré par le COVID-19. La pandémie a fait ressortir plusieurs enjeux fondamentaux, tels que la précarité des artistes et le risque d’uniformisation des productions en l’absence de promotion de la diversité culturelle. En 2021, alors que l’on célèbre l’Année internationale de l’économie créative au service du développement durable et que des plans de relance sont négociés partout dans le monde, l’UNESCO appelle les États à ne pas négliger la culture.

 

« La relance à venir déterminera ce que nous deviendrons dans les prochaines années. La culture ne doit pas être oubliée dans les plans nationaux car la reprise économique ne saurait être possible sans elle.  L’UNESCO est mobilisée et appelle tous les acteurs à soutenir collectivement ces efforts » Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO

Lors de sa session annuelle, qui s’est tenue en ligne du 1er au 6 février, le Comité a en effet approuvé le financement des initiatives visant à dynamiser les industries culturelles et créatives dans les pays en développement.

 

En vue de la célébration de l’Année internationale de l’économie créative au service du développement durable, un débat ResiliArt de haut niveau, intitulé Reconstruire en mieux grâce à l’économie créative, s’est tenu au cours de la session. Les intervenants ont débattu de la manière dont les artistes et créateurs faisaient face à la pandémie. Ils ont également souligné que ces derniers avaient besoin d’un plus grand soutien de la part des gouvernements et des organisations régionales et internationales.

« De nombreux pays africains ne dispos[aient] pas de structure ou de politiques prenant en compte le rôle des artistes dans la société. Très peu d’artistes vivent de leur talent et, lorsque survient un drame tel que la pandémie, les conséquences sont sans appel pour ces professionnels et pour le monde de la création. Nous devons profiter de cette occasion pour rappeler aux pouvoirs publics à quel point l’humanité est fragile sans la culture » a souligné Adberrahmane Sissako.

Le débat a rassemblé Jean-Michel Jarre (compositeur et Ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO), Abderrahame Sissako (réalisateur), Thomas Steffens (PDG de Primephonic), Vanja Kaludjercic (Directrice du Festival international du film de Rotterdam), Victoria Contreras (fondatrice et Directrice générale de l’association Conecta Cultura de Mexico), ainsi qu’Álvaro Osmar Narvaez (Secrétaire à la culture de Medellín, en Colombie, nommée Ville créative de la musique par l’UNESCO).

 

« De nombreux pays africains ne dispos[aient] pas de structure ou de politiques prenant en compte le rôle des artistes dans la société. Très peu d’artistes vivent de leur talent et, lorsque survient un drame tel que la pandémie, les conséquences sont sans appel pour ces professionnels et pour le monde de la création. Nous devons profiter de cette occasion pour rappeler aux pouvoirs publics à quel point l’humanité est fragile sans la culture » Adberrahmane Sissako

 

Chaque projet recevra plus de 70 000 dollars de la part du Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC). En comptant les attributions de cette année, le FIDC aura soutenu 120 projets dans 60 pays en développement, soit un financement de plus de 8,7 millions de dollars depuis 2010.

Pour en savoir plus : https://fr.unesco.org/creativity/ifcd/projects

Ce message est également disponible en : Anglais