En Bref

IDE L’Afrique, à l’inverse de la tendance mondiale, progresse (+11%)

Selon les conclusions du rapport 2018 du « World Investment Report » publié par la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED), les investissements directs étrangers (IDE) progressent sur le continent. Une hausse inverse à la tendance mondiale, en baisse (-13 %).

« La hausse de la demande et des prix de certains produits de base ainsi que la croissance des investissements non liés à l’exploitation des ressources naturelles dans d’autres économies africaines ont été à l’origine de cette hausse », souligne l’étude de la CNUCED. Les 5 plus grands bénéficiaires des IDE en Afrique en 2018 sont respectivement : – l‘Égypte avec 6,8 millions de dollars – l’Afrique du Sud : 5,3 millions de dollars – la RDC : 4,3 millions de dollars – le Maroc : 3,6 millions de dollars – l‘Éthiopie : 3,3 millions de dollars. L’Afrique subsaharienne a réussi à engranger 32 milliards de dollars d’IDE, soit une hausse de 13%, comparativement à 2017. Le Maroc et l‘Égypte tirent vers le haut l’Afrique du Nord. Cette région a capté 14 milliards de dollars d’IDE en 2018. Ce qui représente une hausse de 7 %.

Ce message est également disponible en : Anglais