A la uneالأخبار

ICC :  AIC x MOCA festival, le made in Africa fait son show à Kigali 

Du 30 juin au 3 juillet prochain, la capitale rwandaise accueille l’AIC x MOCA festival. Un RDV inédit destiné à promouvoir le secteur des industries culturelles et créatives en Afrique en réunissant ses principaux acteurs. 

Par Dounia Ben Mohamed, à Kigali 

قراءة المزيد

Quand l’Afrique et sa diaspora se réunissent pour valoriser ce que le continent a de plus cher, cela donne l’AIC x MOCA festival. Un RDV inédit qui se tiendra à Kigali du 30 juin au 3 juillet prochain avec pour autre ambition que de promouvoir le secteur des industries culturelles et créatives en Afrique en réunissant ses principaux acteurs. 

Une initiative africaine menée en collaboration par Africa in Colors, une plateforme lancée en 2018 dédiée à la promotion des ICC ; ainsi que MOCA qui œuvre en faveur du même objectif mais depuis la diaspora. 

« L’idée est de s’associer pour raconter notre histoire de collaboration et d’intégration sur des marchés, explique Raoul Rugamba, entrepreneur rwandais et d’Africa in Colors. Le festival s’articulent autour de trois axes principaux, à savoir l’éducation, la collaboration et l’accès au financement. Ensemble, on constitue un réseau global de 50 pays à travers le monde, 35 étant sur le continent africain et 15 étant en dehors du continent. » 

L’édition 2022 du festival recevra des artistes de renommés, dont le rappeur Youssoupha ou encore le groupe Magic System. Mais également des stylistes, des créateurs de projets animés… Des acteurs des ICC du continent. Et des acteurs internationaux du secteur tel que YouTube.

« Notre plus grande force, les acteurs des ICC qui portent le secteur à travers le continent »

« L’idée est de ramener le monde à Kigali pour 3 raisons majeurs, souligne Raoul. La première, montrer une nouvelle image de l’Afrique à travers les ICC. Ensuite, booster l’économie, le commerce à travers les ICC. Et, troisièmement positionner le Rwanda comme un hub en matière d’ICC. » Et d’ajouter : « Notre plus grande force, ce sont les acteurs des ICC qui portent le secteur à travers le continent. A travers tout le continent ils font des choses extraordinaires mais le politique n’a pas suivi faute d’écosystème et du coup le monde de la finance et les investisseurs non plus. C’est le challenge : créer cet écosystème. Africa in Colors, à vocation à créer cet écosystème pour que le secteur contribue à notre économie et créé des emplois pérennes. » 

Car Raoul en est convaincu, encore plus dans ce contexte de crise post-Covid, le secteur a le potentiel de porter la reprise économique et de créer ces millions d’emplois dont le continent à plus que jamais besoin. « La part du secteur des ICC pour l’Afrique, en tant que continent est inférieure à 2%, alors que le marché mondial pèse plus de 2 milliards de dollars, et cela est dû d’abord au fait que nous, nous tous, les entrepreneurs créatifs et les autres acteurs de l’industrie créative, travaillons chacun dans notre coin, sans plateforme de collaboration. »  

A l’occasion de ce festival, ces acteurs auront l’occasion, au-delà de se connecter, d’exposer leur créativité Made in Africa. 

Pour en savoir plus : https://africaincolors.com

Ce message est également disponible en : الإنجليزيةالفرنسية