En Bref

Guinée : Steinmetz, magnat des mines reconnu coupable de corruption

Par son verdict, le tribunal correctionnel de Genève, qui a reconnu coupable de corruption d’agents publics étrangers et de falsification de documents Beny Steinmetz, homme d’affaires franco-israélien, envoie un signal fort à l’ensemble de l’industrie des matières premières.

A l’issue du procès, la cour déclaré que «la collaboration de Steinmetz a joué un rôle déterminant dans le stratagème de corruption» et l’a condamné à 5 ans de prison et à un montant de confiscation de 50 millions de francs suisses pour avoir organisé le transfert de près de 10 millions $ US de pots-de-vin à Mamadie Touré, 4ème épouse de feu le président guinéen Lansana Conté. L’ex-administrateur de BSGR (Beny Steinmetz Group Resources), aussi sur le banc des accusés, a été condamné à 2 ans de prison avec sursis et à un montant de confiscation de 50 000 francs suisses. Quant au français, intermédiaire de BSGR en Guinée et lien très particulier avec Mamadie Touré, il a été condamné à 3,5 ans de prison et un montant de confiscation de 5 millions de francs suisses.

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe