ملف الشهر

Good practice : Imagineecole, le pari de l’UNESCO pour favoriser l’apprentissage en ligne régional

La crise sanitaire a profondément bouleversé les systèmes scolaires et mis en lumière l’impérieuse nécessité de renforcer la résilience des outils d’apprentissage. C’est précisément ce à quoi s’attelle l’UNESCO en Afrique avec son projet Imagineecole, une plateforme régionale de formation en ligne. Décryptage.

 

24 millions. C’est le nombre d’enfants africains qui, selon les estimations de l’UNESCO, auraient été déscolarisés en 2020 à cause de la pandémie. À plus long terme, cette situation inédite pourrait néanmoins être un mal pour un bien dans la mesure où la crise sanitaire a permis d’imposer l’éducation à distance comme un outil incontournable. Un recensement de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) rappelle ainsi que dès mai 2020, 27 pays du continent avaient mis en place des plateformes d’apprentissage numériques. 

Dans le droit fil de cette volonté d’assurer la continuité pédagogique en toutes circonstances, l’UNESCO a également décidé de lancer son propre projet d’apprentissage à distance, une plateforme en ligne baptisée Imaginecole, et qui vise à rendre les systèmes éducatifs africains plus résilients face aux situations de crise. Mis en œuvre conjointement par l’UNESCO, l’UNICEF et la Banque mondiale- avec le soutien financier du Partenariat mondial pour l’Éducation (GPE)- le projet a été officiellement lancé le 21 décembre 2020 à Dakar (Sénégal) et bénéficiera à 10 pays d’Afrique de l’Ouest et centrale, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, la Guinée Conakry, le Mali, le Niger, le Sénégal, le Tchad et le Togo. 

Une plateforme régionale d’apprentissage pour fédérer les ressources

Pilotée par le Bureau régional multisectoriel pour l’Afrique de l’Ouest (Sahel) basé à Dakar, en collaboration avec les Bureaux régionaux de l’UNESCO à Abuja et à Yaoundé, la plateforme a pour objectif de consolider les efforts nationaux des dix pays précités- tous francophones- en mettant l’accent sur les activités régionales qui soutiennent la poursuite de l’apprentissage pendant la crise, préparent le retour à l’école et travaillent à atténuer l’impact à long terme des crises sur les systèmes éducatifs.

Une fois opérationnel et déployé auprès des États concernés, le projet cherchera dans un second temps à mutualiser et à mettre en ligne les ressources d’apprentissage à distance des pays concernés. La dernière étape planifiée consistera alors à accompagner les enseignants dans le renforcement de leurs capacités, en assurant des ateliers de formation, en organisant des webinaires et en mettant en place des forum d’échange et de partage.

Créer une communauté d’apprentissage à distance élargie pour ne laisser personne pour compte

Grâce au développement des capacités et à l’élargissement des programmes d’enseignement à distance soutenus par les partenaires membres du GPE, ce sont quelques 6,6 millions d’élèves et 200 000 enseignants qui devraient bénéficier des possibilités d’apprentissage continu offertes par le dispositif Imaginecole ; y compris les plus marginalisés. La plateforme en ligne sera accessible en permanence, et à partir de tous types d’appareils (ordinateurs de bureau, portables, tablettes, téléphones intelligents). Mieux, les ressources pédagogiques seront accessibles hors ligne, sans nécessité d’accès à Internet. Principalement à destination des élèves et des enseignants des niveaux primaire et secondaire, les contenus mis en ligne seront ludiques, adaptés au contexte africain et traduits dans plusieurs langues. Plusieurs tutoriels, plans de formation et activités d’apprentissages seront ainsi disponibles gratuitement.

De même, au-delà de son public cible- les élèves et enseignants- la plateforme ambitionne d’accroître l’engagement continu avec les parents et proches, notamment en fournissant des ressources pédagogiques utiles et pratiques en matière d’apprentissage à la maison. Imaginecole permettra aussi de renforcer les possibilités de perfectionnement professionnel et de faciliter la collaboration entre les éducateurs et d’autres membres du personnel, par le partage d’idées, de pratiques exemplaires et d’activités. En outre, des liens seront établis entre cette structure régionale et les différentes plateformes nationales des 10 pays susmentionnés, facilitant ainsi l’interopérabilité des contenus.

De quoi pouvoir en définitive fournir des contenus locaux et contextualisés à travers un répertoire régional mutualisé de ressources en ligne; former et accompagner les enseignants, transférer l’expertise relative à l’élaboration des contenus numériques et des approches d’enseignement à distance, et encourager le partage d’expérience entre pays. Mais plus encore, soutenir la construction et le renforcement d’une communauté régionale de pratiques entre les parents, les enseignants et les enfants.

Pour en savoir plus : 

https://fr.unesco.org/covid19/educationresponse/globalcoalition

Ce message est également disponible en : الإنجليزيةالفرنسية