En Bref

Global Peace Index La zone Afrique du Nord-MENA demeure celle où la paix est la moins garantie

Dans sa 13e édition du Global Peace Index (GPI), le think tank « Institute for Economics and Peace » liste 163 pays en fonction du niveau de paix sur leur territoire. Les critères pris en compte sont la sûreté et la sécurité, les conflits en cours et la militarisation.


Le classement est marqué par une amélioration globale de la paix dans le monde au cours des cinq dernières années. Mais le terrorisme, les guerres asymétriques et les crises migratoires ont endigué le chemin vers la paix dans le monde arabe.


Certains pays tirent toutefois leur épingle du jeu, comme le Qatar, 31e, alors qu’il figurait l’an dernier en 56e position. Classés respectivement 82e, 90e et 111e, la Tunisie, le Maroc et l’Algérie devancent des pays comme l’Arabie saoudite (129e) et l’Égypte (136e). Dans les dix pays les moins pacifiques, on retrouve sans surprise la Libye (156e), l’Irak (159e), le Yémen (160e), la Somalie (158e) et la Syrie (162e).


La région MENA demeure, selon le rapport, la zone la moins pacifique du monde, le Qatar étant le mieux classé. Ce dernier est l’État arabe qui a le plus réduit son niveau de « terreur politique » et son taux d’homicide. Mais le boycott organisé par ses voisins maintient la possibilité d’une déstabilisation politique, estime le think tank.

Ce message est également disponible en : Anglais