ArchivesEn Bref

Ghana : «Il n’y aura plus d’exportation de matières premières brutes à partir de ce pays ! »

Les autorités ghanéennes veulent désormais miser sur la transformation locale des matières premières pour créer une chaine de valeur. C’est dans cette optique qu’elles mènent une campagne à l’attention des sociétés implantées au pays afin de les contraindre à transformer les matières premières localement avant leur exportation. «Il n’y aura plus d’exportation de matières premières brutes à partir de ce pays ! Le gouvernement est déterminé et nous allons créer de la valeur ajoutée à partir de nos matières premières afin de créer des emplois pour notre population» a expliqué Yaw Osafo Marfo, ministre d’Etat ghanéen. Un avant projet de loi serait en cours d’élaboration pour obliger les entreprises à transformer les matières premières au Ghana  avant leur exportation. Selon la banque mondiale, les exportations du Ghana étaient estimées à 10,6 milliards de dollars US en 2016.

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe