مختصرات

Gaz : Le Niger, l’Algérie et le Nigeria franchissent une étape importante dans le projet de gazoduc transsaharien

Le Ministère du Pétrole de la République du Niger a annoncé que le pays a franchi une nouvelle étape dans l’ouverture du marché national et régional du gaz grâce à un développement dans la construction du gazoduc transsaharien (TSGP) de plusieurs milliards de dollars aux côtés de l’Algérie et du Nigeria.

Mahamane Sani Mahamadou, Ministre du Pétrole de la République du Niger, a rencontré Mohamed Arkab, ministre de l’Énergie et des Mines, Algérie, et Chief Timipre Sylva, ministre d’État aux ressources pétrolières du Nigeria ainsi que les directeurs généraux des compagnies pétrolières nationales (NOC) des trois pays africains pour discuter de la mise en œuvre du TSGP le 20 juin 2022, à Abuja. Au cours de la réunion – qui fait suite à la signature de la “Déclaration de Niamey” lors du 3e Forum de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest en février 2022 – les parties ont établi un groupe de travail et une feuille de route pour le développement du TSGP.

Un comité de pilotage composé des trois ministres et des directeurs généraux des NOC, créé au cours de la réunion de deux jours, sera chargé de mettre à jour l’étude de faisabilité du TSGP et se réunira à la fin du mois de juillet 2022 à Alger pour discuter de la manière de faire progresser le projet TSGP. Le ministère nigérien du Pétrole félicite toutes les parties pour cette étape importante, considérant la création du groupe de travail et de la feuille de route comme des éléments clés pour faire du TSGP une réalité.

Alors que la pauvreté énergétique augmente sur le continent africain en raison d’investissements limités dans les projets énergétiques, de retards dans l’exploration, la production et le déploiement des infrastructures, de la pandémie de COVID-19 et des politiques mondiales liées à la transition énergétique, le projet TSGP ouvrira une nouvelle ère de fiabilité énergétique pour l’Afrique. Avec les 4 128 km de gazoduc allant de Warri au Nigeria à Hassi R’Mel en Algérie via le Niger, le gazoduc créera non seulement une connexion directe entre les champs gaziers du Nigeria et de l’Algérie et les marchés européens, mais apportera également des avantages significatifs au Niger. Avec plus de 34 milliards de mètres cubes de gaz, le Niger, à lui seul, a le potentiel pour devenir un exportateur de gaz, et avec l’Europe qui développe ses liens énergétiques avec l’Afrique, le projet TSGP marquera une nouvelle ère d’amélioration de la coopération régionale en Afrique, en améliorant la monétisation et les exportations de gaz tout en augmentant les exportations du Niger vers l’Europe via l’Algérie.

Ce message est également disponible en : الإنجليزيةالفرنسية