ArchivesEn Bref

Gabon Les pays d’Afrique centrale en séance de rattrapage

Dans un communiqué, le ministère de l’économie du Gabon a annoncé la tenue, le 20 mars, de la 20ème réunion du Comité d’orientation d’AFRITAC. Le Centre régional d’assistance technique du Fonds Monétaire International(FMI) pour l’Afrique centrale (AFRITAC Centre) a été établi en novembre 2007 à Libreville pour aider les pays de la région à renforcer leurs capacités, d’assurer une gestion macroéconomique efficace et pour encourager une meilleure intégration de la région dans l’économie mondiale.

« L’objectif de l’AFRITAC Centre, indique le communiqué, est de renforcer les capacités institutionnelles et humaines dont les administrations publiques disposent pour gérer efficacement les finances publiques, maintenir des systèmes financiers solides et produire des statistiques macroéconomiques fiables. Ses activités s’articulent autour de six domaines qui posent des défis de politique économique communs aux pays membres : administration des recettes, gestion des finances publiques, supervision bancaire, statistiques des prix à la consommation et de comptabilité nationale, statistiques des finances publiques et gestion de la dette. »

L’AFRITAC Centre fournit une assistance technique en matière de renforcement des capacités dans ses domaines d’expertise a 9 pays d’Afrique centrale : Burundi, Cameroun, Guinée équatoriale, Gabon, République Centrafricaine (RCA), République du Congo (Congo), République Démocratique du Congo (RDC), Tchad, et depuis Novembre 2017 Sao-Tomé et Principe.

Le cycle actuel (Phase 3) a commencé en Novembre 2017 et prendra fin en 2022.Les opérations de l’AFRITAC Centre sont financées à l’aide de contributions du pays d’accueil, des pays bénéficiaires, de bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux et du FMI.L’AFRITAC Centre est piloté par un Comité d’Orientation, composé des représentants des autorités des pays desservis par le Centre, des bailleurs de fonds et du FMI, la présidence du Comité d’Orientation est rotative et un président est élu par les pays membres pour une durée de deux ans, actuellement elle est assurée par Régis Immongault, Ministre de l’Economie de la Prospective et de la Programmation du Développement durable du Gabon.

Ce comité se réunit une fois par an pour traiter des orientations stratégiques du Centre, examiner les progrès dans la mise en œuvre du Programme de travail et débattre et approuver le Programme de travail pour l’année suivante.