ActualitéArchives

Gabon : Le plaidoyer des PME locales

La première édition du forum pour la PME gabonaise s’est tenue le 25 juin dernier dans la capitale gabonaise. Les chefs d’entreprises ont profité de l’organisation de ces assises pour exposer leurs problèmes aux pouvoirs publics.

Le rôle que doit jouer les PME et les PMI locales est capital dans la diversification de l’économie gabonaise et la lutte contre la pauvreté et le chômage. Conscient de l’enjeu, l’Etat a organisé le 25 juin 2015, la première édition du forum pour la PME et la parole a été donnée librement aux acteurs privés, partenaires du gouvernement. Les opérateurs économiques ont saisi l’occasion pour faire part de leurs doléances.

Revendications des PME/PMI

« Nous réclamons l’assouplissement de la caution imposée dans la recherche des marchés publics, une forte médiatisation des appels d’offre, l’allègement de la fiscalité, l’effacement de la dette des entreprises, afin de permettre aux PME d’investir dans la diversification de l’économie et surtout nous voulons que les marchés publics soient prioritairement attribués aux entreprises gabonaises », a déclaré Constantin Megne Mella, secrétaire général du Réseau des entreprises du Gabon. Selon des chiffres officiels, le taux de perception des opérateurs économiques du pays se situe à 5%. Le reste de la commande publique est cédée aux expatriés. Le vice-président de la Chambre de commerce du Gabon M. Kouakoua a également plaidé pour que des mécanismes de facilitation soient mis en place, afin de permettre aux PME locales d’avoir du travail. « Nous avons besoin du travail et nous espérons qu’au sortir de cette rencontre, les revendications des entrepreneurs locaux seront enfin prises en compte par l’Etat. C’est le secteur privé local qui doit soutenir le gouvernement dans la bataille contre la pauvreté et pour le développement de la croissance et de l’emploi », a-t-il souligné.

Les entreprises locales, une chance pour l’Etat

Le ministre du Budget, Christian Magnagna, a salué le rôle joué par les PME/PMI locales pour consolider et favoriser la croissance économique et le développement de l’emploi. « Vous êtes une chance pour le Gabon, une chance que nous devons saisir, car c’est également sur vous que repose le développement de l’esprit d’entrepreneuriat sur le territoire national, ainsi que la recherche du dynamisme de notre économie, la poursuite des investissements, le maintien de la croissance économique et bien sûr, la diversification des investissements d’embauche pour nos jeunes sortis des écoles et des centres de formation », a dit le ministre, avant de souhaiter également que la commande publique soit désormais plus favorable aux nationaux.

Le directeur général du budget et des finances publiques, Jean Fidèle Otandualt, a, pour sa part, sollicité l’instauration d’un dialogue franc et sincère entre le secteur privé et l’Etat. Objectif : assainir le climat des affaires au Gabon à travers la mise en place d’une charte des PME/PMI citoyennes, en vue de rendre la dépense publique plus efficace dans un contexte de baisse des ressources budgétaires.


Par Pierre Eric Mbog Batassi

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe