Jeanne Lebibi
Jeanne Lebibi
ActualitéArchives

Gabon : Jeanne Lebibi remporte le Grand Prix du président

La présidente de l’association « Angounou Omanindjala », Jeanne Lebibi a remporté samedi à Libreville, le Grand Prix du président de la République, mis en place en 1998 pour récompenser les femmes qui s’illustrent positivement dans des activités socio-économiques.Jeanne Lebibi est la lauréate 2014 du Grand Prix du président de la République. Elle a reçu, vendredi, un chèque de 25 millions FCFA des mains d’Ali Bongo Ondimna, en termes de récompense et d’encouragement pour les activités génératrices de revenus qu’elle mène avec son association dans le domaine agricole. C’était à l’occasion de la Journée nationale de la femme que le Gabon célèbre le 17 avril de chaque année depuis 1998.

Cette manne financière permettra à l’association « Angounou Omanindjala », implantée dans le Haut-Ogooué, de renforcer ses activités en vue de l’autonomisation de ses membres, a souligné la lauréate 2014 du Grand Prix du président de la République. Six autres prix ont été distribués aux femmes par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, avec à la clé 6 chèques d’un montant global 37 750 000 francs CFA. Le souhait du président gabonais est de voir ces heureuses élues, qui participent à la lutte contre la pauvreté et l’autonomisation des femmes, fructifier leurs activités.

Appel à la promotion des droits de la femme

« Tenons-nous la main, travaillons ensemble pour améliorer, de manière significative, les droits de la femme », a lancé le chef de l’Etat, invitant à une mobilisation collective contre les discriminations à l’encontre de « nos mères, sœurs, filles et épouses ».

C’est dans cette optique qu’Ali Bongo Ondimba a annoncé le lancement prochain d’une consultation nationale sur la situation des droits de la femme. Cette rencontre à laquelle prendront part, entre autres, les associations, les ONG, les religieux et les responsables d’institutions « sera l’occasion pour les femmes de toutes générations et toutes conditions de participer à l’identification des maux auxquels elles sont confrontées et de proposer des solutions adéquates pour y remédier. »

Des cliniques juridiques seront également mises en place afin « d’accompagner les femmes dans l’identification et la défense de leurs droits auprès des instances administratives et des juridictions compétentes ».

Création du prix « Rose Francine Rogombé »

En hommage au président de la République par intérim, décédé le 10 avril dernier, Ali Bongo Ondimba a annoncé la création du prix « Rose Francine Rogombe » qui sera, dès 2016, « décerné à toute personne, physique ou morale, homme ou femme, qui s’illustrera de manière significative dans la promotion et la protection des droits de la femme, ainsi que dans l’épanouissement physique ou moral de celle-ci. »

Le dirigeant gabonais a tenu à saluer la mémoire d’une pionnière : la première femme président du Sénat et président de la République par intérim.


Par Pierre Eric Mbog Batassi