En Bref

G5 Sahel Les chefs d’Etat se réunissent le 5 février 2019 à Ouagadougou

La 5e session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat du G5 Sahel se tient demain mardi 5 février 2019 à Ouagadougou. 

Face aux défis sécuritaires dont fait face l’espace, les cinq États membres ont constitué une Force de 5 000 hommes dénommée « Force Conjointe du G5 SAHEL », qui est en attente de financement pour son opérationnalisation. 

Conscient aussi que sans perspective de développement, il ne peut y avoir de sécurité, la session de Ouagadougou, outre les défis sécuritaires, compte mettre l’accent sur un meilleur équilibre et une bonne articulation entre le développement et la sécurité.

Les besoins de financement des différents projets se chiffrent à 423 millions d’euros. L’institution a enregistré plusieurs promesses dont certains restent toujours au stade d’annonce. Ces promesses sont entre autres celle de l’Union européenne, 100 millions d’euros, des Etats unis d’Amérique, 60 millions de dollars, de l’Arabie saoudite, 100 millions de dollars et des Emirats Arabes uni, 30 millions de dollars. Outre ces promesses, les cinq pays membres se sont engagés à verser chacun 10 millions d’euros au profit de cette force conjointe. 

La conférence de Ouagadougou, se veut donc un rendez-vous pour les cinq chefs d’État du Burkina Faso, du Mali, du Niger, de la Mauritanie et du Tchad de mieux fédérer leurs efforts pour faire du G5 Sahel, un espace économiquement intégré, socialement prospère, culturellement riche, où la sécurité et la paix règnent durablement. 

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe