En Bref

G20 Un moratoire d’un an sur la dette des pays les plus pauvres

Dans un contexte d’urgence sanitaire, économique et sociale provoquée par la pandémie de coronavirus, les ministres des Finances des pays du G20 ont convenu mercredi 15 avril d’accorder un moratoire d’un an sur le service de la dette des pays les plus pauvres. La mesure, effective à compter du 1er mai, libérera temporairement 14 milliards de dollars de la part des créanciers bilatéraux publics. Plus de la moitié des 77 pays bénéficiaires de cette mesure sont africains.

Ce message est également disponible en : Anglais