ملف الشهر

Focus : un nouveau partenariat Togo-UE

Le Togo et l’UE ont dévoilé le 12 janvier un nouvel accord par lequel l’Union Européenne et ses États membres vont mutualiser leurs outils de coopération dans le but de mieux accompagner les actions engagées par le plan national de développement du Togo.      

Par la rédaction

Un nouveau format de partenariat. Tel est en substance l’objectif poursuivi par le Togo et l’Union européenne (UE) avec le Document conjoint de programmation pluriannuelle (DCP). Adopté le 16 décembre 2021 et présenté officiellement à Lomé le 12 janvier 2022, le DCP a été élaboré dans une démarche inclusive avec l’UE, l’Allemagne et la France, et cherche à définir le cadre d’intervention de la coopération européenne en appui aux efforts du gouvernement de la République Togolaise jusqu’en 2027.

Trois axes prioritaires

Dans cette optique, le DCP s’inscrit en synergie avec le plan national de développement du Togo(PND), lequel a depuis été renommé « Feuille de route 2020-2025 », en raison de la crise sanitaire. Conçu pour être réalisé en deux phases consécutives (2021-2024 et 2024-2027), le DCP devrait mobiliser plusieurs centaines de millions d’euros de financement, via différents leviers  d’intervention (prêts, dons, garanties, assistance technique…). Un appui qui se concentrera en premier lieu sur trois domaines jugés prioritaires : le développement humain- en particulier en matière d’inclusion socio-économique et d’accès aux services publics de base- ; l’agro-industrie durable et la gestion des ressources naturelles; et la consolidation d’une société apaisée et résiliente au Togo, à travers la promotion de la sécurité, de la bonne gouvernance et de la décentralisation.

Plus largement, l’adoption du DCP est une étape importante dans « la matérialisation concrète de [l’engagement] de l’Union européenne, notamment dans le domaine de la coopération et de la solidarité européenne avec le Togo », s’est réjoui l’ambassadeur Joaquìn Tasso Vilallonga, chef de la Délégation de l’Union Européenne au Togo. Le document précise en particulier la démarche de l’« Équipe Europe », composée de l’Union européenne, de la France et de l’Allemagne, ainsi que de leurs institutions financières et de développement respectives, à savoir la Banque Européenne d’Investissement (BEI), l’Agence Française de Développement (AFD), la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) et la Kreditanstalt für Wiederaufbau (KfW). Dit autrement, il s’agit pour les partenaires européens d’identifier des synergies possibles et de mutualiser leurs outils d’intervention dans le but de gagner en efficacité. Un enjeu considérable quand on sait que l’UE est le premier pourvoyeur d’aide publique au Togo, et au-delà en Afrique, avec près de 20 milliards d’euros par an consacrés à divers programmes de développement.

Plus de 243 millions d’euros engagés dès la première année

Concrètement, les actions de l’UE qui découleront de cette programmation conjointe seront financées par un nouvel instrument intitulé « Europe dans le monde », qui remplace le Fonds Européen de Développement (FED). Pour la première année de mise en œuvre du DCP, « l’Équipe Europe » devrait engager plus de 243 millions d’euros- près de 160 milliards de francs CFA- pour de nouveaux projets dans les trois domaines prioritaires précités. L’adoption du nouveau format de coopération entre le Togo et l’UE concorde par ailleurs avec l’entrée en vigueur de l’accord Post-Cotonou, qui a renouvelé le partenariat entre le groupe des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique [ACP] et l’Union européenne à l’expiration de l’accord de Cotonou, en 2020. Le signal que, dans la relation historique complexe existant entre l’Europe et le continent africain, un nouveau paradigme est peut-être en train d’émerger. 

Pour en savoir plus : 

Lire le Document conjoint de programmation : 

https://ec.europa.eu/international-partnerships/system/files/mip-2021-c2021-9365-togo-annex_fr.pdf

Ce message est également disponible en : الإنجليزيةالفرنسية