Rwanda Finance ltd-DR
Le dossier du mois

Focus Rwanda : un hub financier ?

Déterminées à développer la place financière rwandaise, les autorités du pays ont actionné plusieurs leviers pour faire de cette ambition une réalité. 

Par Ange Iliza, à Kigali 

Annoncé début novembre par le Kigali International Financial Center (KIFC), le lancement du Virunga Africa Fund- un véhicule d’investissement de 250 millions de dollars centré sur l’impact investing et conjointement doté par l’Autorité d’investissement du Qatar et l’Office rwandais de Sécurité Sociale (Rwanda Social Security Board)- est la dernière manifestation de la volonté du pays des Mille Collines de devenir un centre financier majeur. 

Kigali veut sa City

Kigali veut sa City. Et pour atteindre cet objectif, un cadre juridique et réglementaire a été mis en place, ainsi qu’une task force composée de la crème de la crème des spécialistes en finance du continent, parmi lesquels l’Ivoirien Tidjane Thiam, Président du Conseil d’administration de Rwanda Finance, Liban Soleman Abdi, ancien chef de cabinet du président du Gabon et président de l’Agence nationale de promotion des investissements du Gabon ou encore Umulinga Karangwa, directrice générale et fondatrice d’Africa Nziza Investment Advisory, ciblant les investisseurs institutionnels en Afrique subsaharienne. Et une feuille de route.

Faire du pays une destination privilégié pour les investissements internationaux

L’objectif est de faire du pays une destination privilégiée des investissements internationaux et un hub commercial de premier plan dans les régions Est et Centrale du continent. Cela passe par l’établissement d’une place financière de premier plan à Kigali. Le Centre Financier International de Kigali (KIFC) ou «City de Kigali» est un nouveau centre financier pour faciliter les investissements internationaux et les transactions transfrontalières en Afrique. 

« Nous voulons que le KIFC soit une nouvelle destination pour les investissements panafricains »

Pour ce faire, le Rwanda s’emploie à instaurer une étroite coopération avec les principales parties prenantes pour son rayonnement, à travers la promotion des investissements, le plaidoyer politique et le renforcement des compétences du secteur. A terme, il facilitera les investissements panafricains en offrant une destination attrayante pour les investisseurs internationaux avec un cadre juridique et réglementaire, pleinement conforme aux meilleures pratiques internationales.

« Ce pays a le «Facteur X», c’est-à dire un leadership visionnaire, un gouvernement de soutien et une main-d’œuvre bilingue, disciplinée et travailleuse »

Pour Diko Jacob Mukete, Vice-président du Conseil d’administration de RFL, ancien représentant national de la Banque africaine de développement (BAD) au Rwanda et expert en gouvernance et en finances, le Rwanda est un précurseur et donne l’exemple en termes de Best practice. De son avis, ce pays a le «Facteur X», c’est-à-dire un leadership visionnaire, un gouvernement de soutien et une main-d’œuvre bilingue, disciplinée et travailleuse. Tout ceci réuni le rend hautement compétitif.

BPI France, le Belgian Finance Center (BFC), Casablanca Finance City (CFC)… des partenariats stratégiques

D’ores et déjà, KIFC a signé un certain nombre de partenariats stratégiques, avec BPI France, le Belgian Finance Center (BFC), ou encore Casablanca Finance City (CFC), autre plateforme financière de taille sur le continent et qui vise à attirer les investissements internationaux vers l’Afrique. Elle aussi…

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe