A la uneActualité

Fintech : Julaya lève 5 millions de dollars pour ses opérations en Afrique de l’Ouest

La plateforme propose aux entreprises africaines les paiements et encaissements digitalisés. Basée au Sénégal, en Côte d’Ivoire et en France, elle vient de lever 5 millions de dollars pour ouvrir de nouveaux bureaux en Afrique de l’ouest. 

Par la rédaction 

Julaya Fintech basée en Côte d’Ivoire, au Sénégal et en France, annonce en cette rentrée une nouvelle levée de 5 millions de dollars avec un tour de table mené par le fonds de capital-risque européen Speedinvest. Ce nouveau financement doit lui permettre de se développer en Afrique de l’Ouest en ouvrant des bureaux au Bénin, au Togo et au Burkina Faso.

« 90% des paiements sont encore effectués en espèces sur le continent”

 A ce jour, plus de 500 start-ups, PME, grandes entreprises et institutions gouvernementales, comme Jumia le géant africain du e-commerce, utilisent Julaya pour payer leurs partenaires. En 2021, les transactions et les revenus de la startup ont augmenté de +500% par rapport à l’année précédente.  « Les entreprises africaines veulent améliorer leur rentabilité, et leur digitalisation financière est une des étapes les plus importantes afin de développer leur activité. 90% des paiements sont encore effectués en espèces sur le continent » explique Mathias Léopoldie, CEO et cofondateur.

Autour de la table des investisseurs, on retrouve le fonds d’investissement EQ2 Ventures, Kibo Capital Partners, les syndicats de business angels Unpopular Ventures et Jedar Capital, ainsi que le business angel ivoirien Mohamed Diabi ont aussi participé, tout comme les précédents investisseurs Orange Ventures, Saviu et 50 Partners. 

« Je suis convaincu qu’aider les entreprises à passer à des solutions digitales faciles à utiliser fait une réelle différence dans leurs activités quotidiennes”

Pour sa première prise de participation en Afrique, l’international senegalais et champion de la CAN 2022, Benjamin Mendy, a également investi. « Je suis convaincu qu’aider les entreprises à passer à des solutions digitales faciles à utiliser fait une réelle différence dans leurs activités quotidiennes. Je suis persuadé que l’équipe talentueuse de Julaya jouera un rôle décisif dans l’essor des solutions financières numériques en Afrique » a détaillé le footballeur. Le fonds de capital-risque européen Speedinvest, qui a mené la levée, a déjà investi dans la fintech Moove et FairMoney (Nigeria et Inde) et compte six licornes dans son portefeuille. 

Lancée en 2018, la plateforme Julaya permet à des entreprises africaines d’effectuer des paiements de masse vers les comptes mobile money et mobile banking. Mais aussi faire leurs dépenses professionnelles avec une carte prépayée et importer leurs transactions dans leurs systèmes comptables. Elle emploie 50 personnes sur l’ensemble des bureaux. 

Elle a précédemment levé 250 000 USD en 2018 et 550 000 USD en 2019/2020 auprès de business angels, ainsi que 2 millions de dollars en 2021 auprès de fonds de capital-risque.

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe