En Bref

FAO : Le traité sur la pêche illégale désormais approuvé par 100 Etats parties

Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’Angola, l’Érythrée, le Maroc et le Nigéria sont les derniers pays à avoir soutenu le PSMA, qui est le premier accord international contraignant spécifiquement conçu pour prévenir, dissuader et éliminer la pêche non déclarée en refusant l’accès et l’utilisation des ports aux navires étrangers qui pratiquent ou soutiennent cette pêche.

Désormais, 60% des États du port dans le monde se sont engagés à respecter cet accord, qui constitue un instrument international contraignant pour lutter contre la pêche illicite.

« L’augmentation de la demande des consommateurs et la transformation des systèmes agroalimentaires dans les secteurs de la pêche et de l’aquaculture ont porté la production mondiale de poisson à ses plus hauts niveaux et la nécessité d’intensifier la lutte contre la pêche illicite est largement reconnue », a déclaré dans un communiqué, QU Dongyu, Directeur général de la FAO.

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe