A la uneActualité

Facebook « Nous sommes déterminés à investir en Afrique, dans sa jeunesse, ses entrepreneurs, ses industries créatives, son écosystème technologique »

 Plus de 7 000 femmes entrepreneurs à travers toute l’Afrique subsaharienne formées aux outils numériques; la toute première conférence iD8 à Nairobi avec la participation de plus de 400 startups et développeurs africains;  la création des cartes de densité de population en Afrique les plus détaillées au monde… Facebook aura confirmé en 2019 son intérêt pour l’Afrique par le lancement de programmes plus ou moins ambitieux. 

 

Facebook a publié un aperçu de son année 2019, qui présente une partie de ses investissements au cours des douze derniers mois en Afrique subsaharienne. En accord avec sa mission, qui est de donner à tous la possibilité de créer une communauté et de rapprocher le monde ; tout au long de l’année Facebook a renforcé son soutien et sa présence auprès de l’écosystème des développeurs, entrepreneurs, créateurs et de nombreuses autres communautés sur le continent africain.

 

Ainsi, Facebook résume dans le communiqué, son engagement en Afrique subsaharienne en 2019 par les données suivantes : plus de 7 000 femmes entrepreneurs à travers toute l’Afrique subsaharienne formées aux outils numériques ;  79 rencontres des cercles de leaders de communauté auxquelles ont assisté plus de 2 650 personnes ; 45 Cercles des Développeurs, avec des cercles maintenant dans 17 pays africains et regroupant plus de 70 000 membres. Par ailleurs, le groupe a organisé la toute première conférence iD8 à Nairobi avec la participation de plus de 400 startups et développeurs africains ; six pays en Afrique francophone ; l’extension du programme de vérification des faits par des tiers à 10 pays supplémentaires en Afrique sub-saharienne. Enfin, l’annonce de la création des cartes de densité de population en Afrique les plus détaillées au monde, créées par des chercheurs en intelligence artificielle de Facebook pour aider les organismes d’aide humanitaire et de secours suivi du lancement du programme Boost Avec Facebook.

 

« L’Afrique compte énormément pour Facebook »

 

« L’Afrique compte énormément pour Facebook, et nous sommes déterminés à investir dans sa jeunesse, ses entrepreneurs, ses industries créatives, son écosystème technologique ainsi que dans ses nombreuses autres communautés. Notre bilan de l’année 2019 met en lumière quelques-uns de ces investissements et l’impact que nous avons pu avoir ici dans la région. Je suis enthousiasmée par les perspectives d’avenir pour Facebook et notre famille d’applications ici en Afrique, ainsi que par le potentiel de ce continent jeune, mobile et dynamique. Je suis impatiente de pouvoir créer de nouveaux partenariats en 2020 et au-delà », a commenté Nunu Ntshingila, directrice régionale de Facebook pour l’Afrique.

 

Pour en savoir plus sur les projets et les réalisations de Facebook en Afrique subsaharienne en 2019 :

 

http://x2lky.mjt.lu/lnk/EAAAAI793TYAAAAAAAAAAAA2IScAAAAAFpIAAAAAAA9SnABd-P0gOFIlRowUQGeQyZFjW6l0mwAGw1U/1/2WiqmD0BopHPoUn7ybJ01A/aHR0cHM6Ly9uZXdzcm9vbS4zNW5vcmQuY29tL3JlZGlyZWN0L3Blcm1hbGluay9maWxlLzVkZjhmNmFkOGM1NjY1MWM1ODdhZDRmMy90cnVlLw