Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
A la uneParcours

Eva Sita A la conquête des States

Eva Sita est une artiste ivoirienne autodidacte qui cultive sa différence. Sexy mais loin de se limiter à ce que dame nature lui a offert, elle incarne une autre idée de la pop-star africaine du 21ème siècle.

Par Lilia Ayari

« Je suis proche de mes racines et engagée dans l’avenir de mon continent. Je voudrais apporter une nouvelle définition de ce qu’un artiste africain peut être. » Plus que ça, c’est avant tout une nouvelle image de la femme africainequ’Eva souhaite incarner. Indépendante, LGBTQ, elle rêve de moderniser la culture musicale africaine et devenir ainsi une de ses ambassadrices, au sein de la diaspora africaine.

 

Avec son son en premier lieu. Un mélange de trap-jazz, de musique africaine traditionnelle et de Pop-RnB. « Très éclectique mais très accessible à un large public avec ces rythmes dansants, voix soul et des mélodies facilement mémorables » explique la jeune femme. Par ailleurs, très active sur les réseaux sociaux au sein desquels elle aura créé une réelle communauté de fans. Danseuse traditionnelle et Afrobeat, elle joue de la Kora et mélange ses influences musicales africaines traditionnelles avec les tendances Pop et Afrobeat dans ses productions.

 

« J’aimerai représenter mon pays, la Côte d’Ivoire, sa diversité, sa richesse culturelle, à travers ma musique »

 

A 21 ans, installée au États-Unis, elle est la première Ivoirienne diplômée de la très renommée École de Berklee College of Music, après avoir décroché un diplôme universitaire en Littérature. Une formation, solide, ajoutée à son univers culturel, détonnant mix en musique tradition et sons urbains, avec des compositions où elle fait rimer anglais, français ainsi que son dialecte, ledioula, elle se lance à la conquête de la scène internationale. « J’aimerai représenter mon pays, la Côte d’Ivoire, sa diversité, sa richesse culturelle, à travers ma musique. »

 

Pour l’heure, la jeune Abidjanaise, par ailleurs mannequin, a reçu des mains du maire de Bruxelles, lui-même,  le titre de « Révélation Musicale Internationale Musicale de l’année 2019 » lors de la cérémonie des Golden Artistic Awards.