En Bref

Ethiopie : des présumés fraudeurs sur le Forex, blacklistés par la Banque centrale

Quelque 65 personnes soupçonnées de fraude, en devises sur des montants évalués à 13 milliards de birr (328,4 millions $ US), sont interdites de toute transaction bancaire. Ainsi en a décidé la Banque centrale d’Ethiopie qui a ordonné à toutes les banques de mettre fin immédiatement aux relations d’affaires avec elles.  La liste comprend 3 hommes d’affaires qui ont transféré, en plusieurs transactions, de 1,1 milliard de Br (27,79 millions $ US) à plus de 3 milliards de Br (75,8 millions $ US) en trois mois. Il a aussi été interdit à ces personnes d’effectuer des opérations répétitives de compte à compte. Confirmation dans une lettre signée par Solomon Desta, vice-gouverneur de la Banque centrale en charge de la surveillance des institutions financières, soutenant que la due diligence montrait que ces individus auraient commis des fraudes sur le Forex pour des valeurs allant de 21 millions de Br (530 646 $ US) à 3,2 milliards de Br (80,86 millions $ US)… des transactions illégales présumées dans 10 banques. Il y est précisé que près de la moitié des transactions ont été déclarées à la Wegagen Bank, suivie de la Lion International Bank et de la Commercial Bank of Ethiopia (CBE). On dénombre aussi dans la liste Abyssinia, Awash, United, Berhan, Abay, Addis et la Cooperative Bank of Oromia, avec une à cinq transactions effectuées chacune.

Ce message est également disponible en : Anglais