En Bref

Éthiopie 45% de la société de télécommunications Ethio seront cédés, malgré le conflit dans le nord

Les investisseurs étrangers font la queue pour investir dans le secteur des télécommunications éthiopien, qui fera bientôt adieu au monopole d’État. Cependant, les règles de la route ne sont pas encore claires et le conflit dans le nord pourrait mettre les choses en suspens. La privatisation du monopole de l’État éthiopien sur le secteur des télécommunications – la dernière du continent – est cruciale pour le programme de libéralisation du Premier ministre Abiy Ahmed et pour attirer les investissements étrangers à l’ouverture du pays. Le gouvernement s’apprête à vendre une participation de 45% dans Ethio Telecom à des investisseurs et à émettre deux nouvelles licences de télécommunications, alors même que la guerre actuelle contre la région du Tigray se poursuit.

Ce message est également disponible en : Anglais