En Bref

Etats-Unis- Afrique: ouverture du 18e forum de l’AGOA à Abidjan

Le 18e forum de l’AGOA, l’African Growth and Opportunities Act, la loi sur la croissance et les opportunités en Afrique s’est ouvert le 5 août, à Abidjan. Cette initiative lancée en 2000 par les États-Unis permet aux produits des pays africains répondant aux critères d’accéder au marché américain sans barrières douanières et tarifaires. 

Avec plus de 6 000 produits autorisés à pénétrer le marché américain, l’AGOA doit permettre aux entreprises africaines de participer au marché mondial. Avec une part de seulement 3% dans le commerce international, l’Afrique, qui vient d’entériner la création d’une zone de libre-échange continentale, pourrait devenir un concurrent sérieux.

« Lorsque nous créons la zone de libre-échange continentale avec l’Afrique, nous disons littéralement aux entreprises d’être en mesure de fournir des produits à un segment de marché plus vaste. En conséquence, ils augmenteront également leur capacité à exporter une plus grande quantité de marchandises vers le reste du monde, explique Albert Muchanga, le commissaire chargé du commerce à l’Union africaine. 

Avec la création de la zone de libre-échange continentale africaine au cours de cette décennie, nous devrions également pouvoir augmenter de 6% non seulement le commerce intra-africain, mais également la part de l’Afrique dans le commerce mondial ».

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe