A la uneالأخبار

eLearning Africa : “Saisissons l’occasion”

La 15ème édition d’eLearning Africa se tiendra du 11 au 13 mai 2022 à Kigali, “ville africaine de l’innovation”.

Par la rédaction

La conférence et exposition annuelle eLearning Africa, créée en 2005, est l’événement de partage des connaissances le plus important et le plus complet en matière d’éducation, de formation et de compétences améliorées par la technologie sur le continent africain.

Avec un réseau d’experts, de praticiens, de décideurs et d’investisseurs engagés dans l’avenir de l’éducation et de la formation, il s’agit d’un forum mondial pour tous ceux qui s’intéressent à l’éducation, à la formation et au développement des compétences en Afrique. Ces dernières années, il a offert à des milliers de professionnels de l’éducation, de la formation et du développement un aperçu inestimable de l’évolution du monde de l’apprentissage assisté par les TIC.

“L’Afrique est l’endroit où il faut être en ce moment pour les investisseurs dans l’éducation et la technologie”

La fondatrice de la conférence, Rebecca Stromeyer, a déclaré que la conférence suscitait un intérêt et un soutien “énormes” : “L’Afrique est l’endroit où il faut être en ce moment pour les investisseurs dans l’éducation et la technologie.”

“En 2003, j’ai vu les possibilités qu’offraient la téléphonie mobile et l’internet en matière d’accès au savoir, à l’éducation, à la formation et au développement des compétences sur le continent. Une conférence comme eLearning Africa rassemble des experts et des praticiens pour partager leurs expériences et apprendre les uns des autres. Elle a également contribué à créer une communauté de pratique africaine et à faire avancer la cause, explique Rebecca Stromeyer. Depuis la première édition qui s’est tenue en Éthiopie, la conférence s’est déplacée à travers le continent et a eu lieu au Kenya, au Ghana, au Sénégal, en Zambie, en Tanzanie, au Bénin, en Namibie, en Ouganda, en Égypte, à Maurice, au Rwanda et en Côte d’Ivoire. De plus, au plus fort de la pandémie, nous avons organisé de nombreux événements virtuels afin de maintenir notre communauté à jour et connectée.”

© Photographs: Dominik Tryba, ©ICWE GmbH

eLearning Africa s’accompagne d’une exposition, présentant des produits, des services et des cours proposés par certains des principaux producteurs et fournisseurs mondiaux. La conférence elle-même offre une grande variété d’opportunités de discussion, de partage des connaissances et de mise en réseau, sous la forme de sessions plénières, d’ateliers, de séminaires et de débats. Elle accueille également une table ronde ministérielle, au cours de laquelle les ministres des TIC et de l’éducation, ainsi que des fonctionnaires et des conseillers, discutent de thèmes émergents avec des experts, des universitaires et des représentants d’entreprises et d’organisations du monde entier. Le thème de la table ronde de cette année est “Un nouvel objectif pour l’éducation” et elle examinera les défis pratiques auxquels sont confrontés les pays africains, les implications d’un marché unique et la contribution que l’Afrique peut apporter à l’apprentissage mondial et à la recherche de solutions aux problèmes mondiaux.

” Pendant la pandémie, de nouvelles expériences ont été faites et de nouvelles solutions ont été recherchées”

“Cette nouvelle édition abordera de nombreux nouveaux thèmes pertinents résultant des effets de la pandémie sur l’éducation et la formation, lorsque les établissements d’enseignement et de formation ont dû fermer et que de nombreuses institutions, écoles, universités et entreprises ont dû transférer leur enseignement et leur formation en ligne. Pendant cette période, de nouvelles expériences ont été faites et de nouvelles solutions ont été recherchées. Chaque année, la conférence se penche sur les dernières tendances et évolutions de l’apprentissage et de la formation numériques. L’innovation technologique évoluant très rapidement, il y a toujours de nouvelles leçons à apprendre et à partager.

Kigali s’est fait connaître pour ses initiatives basées sur les TIC dans une variété de secteurs et de services. L’enthousiasme de la ville pour les nouvelles solutions technologiques a conduit les observateurs à la qualifier de “ville de l’innovation en Afrique”. “Kigali est une excellente destination pour les réunions et les conférences, confirme Rebecca Stromeyer. Elle dispose d’un lieu de conférence “dernier cri”, de nombreux hôtels dans différentes catégories de prix, il est facile de se déplacer et la ville est sûre. Elle n’exige pas de visa pour les citoyens africains. En outre, tout le monde est conscient du fait que le Rwanda a très bien géré la pandémie et qu’il a mis en place des mesures Covid très strictes, des mesures strictes de prévention tout au long de la pandémie, offrant aux visiteurs internationaux un environnement sûr. Il a également fait de grands progrès dans la pénétration de l’internet, est un centre d’innovation et investit dans sa jeunesse pour devenir une économie de la connaissance compétitive au niveau mondial.”

Une opportunité pour le Rwanda mais aussi pour l’Afrique. Et les pays africains devraient “saisir l’occasion” et profiter d’une opportunité historique pour “une croissance économique massive, à long terme et durable”, selon la ministre rwandaise des TIC et de l’innovation, Paula Ingabire. Et la ministre rwandaise de l’éducation, le Dr Valentine Uwamariya, a prévenu que “ne pas se concentrer maintenant sur l’éducation, la formation et la technologie serait impardonnable.”

“”L’Afrique est maintenant à un moment crucial de son développement : nous devons prendre les mesures nécessaires pour nous préparer et préparer nos populations. Avant tout, cela signifie investir dans la combinaison de l’éducation et des TIC”

“L’Afrique est maintenant à un moment crucial de son développement, a déclaré Paula Ingabire. La création de la ZLECAf, le marché unique africain, est une occasion sans précédent de transformer le destin de notre continent et de ses habitants. Nous pouvons devancer d’autres pays et régions. Nous avons la possibilité d’apporter une réelle prospérité à l’Afrique. Mais nous devons prendre les mesures nécessaires pour nous préparer et préparer nos populations. Avant tout, cela signifie investir dans la combinaison de l’éducation et des TIC. Et veiller à ce que nos concitoyens disposent des compétences nécessaires pour les marchés de l’avenir. Les technologies de l’information et de la communication peuvent faire profiter les régions les plus reculées de notre continent des avantages de l’éducation et de la formation. À la suite de la pandémie de Covid et d’un ralentissement économique, chaque gouvernement africain devrait désormais se concentrer sans relâche sur sa stratégie en matière d’éducation et de TIC. C’est ce qui permettra de faire de la vision 2063 de l’Union africaine une réalité”.

“Planifier, de coopérer et d’investir dans l’apprentissage et la formation assistés par la technologie”

“L’Afrique est arrivée à un carrefour. Nous sommes maintenant confrontés à un choix, a déclaré la ministre Uwamariya. Saisissons le moment et profitons de la meilleure chance que nous aurons jamais en tant que continent. Cela signifie qu’il faut prendre conscience de l’opportunité que représente la ZLECAf pour tous les Africains. Cela signifie qu’il faut tirer le meilleur parti du fait que l’Afrique a une population dynamique, jeune et en croissance – un véritable réservoir de ressources humaines et de talents. Il s’agit de planifier, de coopérer et d’investir dans l’apprentissage et la formation assistés par la technologie, afin de répandre les avantages de l’éducation et de fournir les nouvelles compétences qui sont vitales pour la main-d’œuvre de demain. Ne pas se concentrer maintenant sur l’éducation, la formation et la technologie serait impardonnable.” Elle a ajouté qu’elle était ravie que la première conférence eLearning Africa après la pandémie se tienne au Rwanda.

“Concentrer notre attention sur la manière dont nous pouvons tous travailler ensemble, en tant que continent et en tant que communauté mondiale, pour utiliser l’apprentissage assisté par la technologie afin de stimuler la croissance et d’apporter un changement et une prospérité durables”

“eLearning Africa et l’opportunité qu’elle offre de dialoguer entre les principales parties prenantes sont si importants. Cette conférence, et la table ronde ministérielle qui s’y tiendra, nous donnera l’occasion de concentrer notre attention sur la manière dont nous pouvons tous travailler ensemble, en tant que continent et en tant que communauté mondiale, pour utiliser l’apprentissage assisté par la technologie afin de stimuler la croissance et d’apporter un changement et une prospérité durables.”

“L’Afrique a tant à faire et tant à donner”, conclut Paula Ingabire. “Nous sommes impatients d’accueillir tout le monde au Rwanda pour cette conférence historique”.

Ce message est également disponible en : الإنجليزيةالفرنسية