En Bref

eLearning Africa L’ODD sur l’éducation demeure un casse-tête

Selon un nouveau rapport qui paraîtra la semaine prochaine, les pays africains ne fournissent pas assez d’efforts pour atteindre l’un des plus importants ODD.

Le Rapport eLearning Africa 2019 fait le point sur l’état de l’éducation, de la formation et du développement sur le continent, d’après des entretiens avec plus de 900 professionnels de l’éducation et experts en technologies. Ils donnent leurs avis sur des sujets clés, notamment les progrès réalisés dans l’atteinte de l’objectif des Nations Unies relatif à l’accès de tous à une éducation de qualité d’ici à 2030.

Cet Objectif (ODD 4) fait partie des Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies, que chaque pays doit atteindre d’ici à 2030. Cependant, l’enquête du Rapport eLearning Africa, menée auprès des professionnels de l’éducation et de la formation dans presque tous les pays d’Afrique, montre qu’une importante majorité estime que les pays africains ne font pas assez pour garantir l’accès de tous les Africains à une éducation de qualité.

Ce résultat d’enquête fera l’effet d’une épine dans le pied des dirigeants africains. L’atteinte de l’ODD 4 est non seulement un important objectif des Nations Unies, mais aussi un élément majeur du plan de l’Union africaine pour un « continent transformé » d’ici à 2063. Toutefois, l’enquête révèle que, par des majorités de plus de 12 pour cent, les experts estiment que pour chaque domaine majeur de l’éducation, les progrès réalisés sont insuffisants.

« L’ODD 4 est probablement le plus important des Objectifs de développement durable et la déception liée au manque de progrès vers sa réalisation est évidente », peut-on lire dans ce rapport. « De même, il semble que plus le niveau éducatif augmente, plus le sentiment de progrès insuffisants est grand. 56 pour cent des répondants ne pensent pas que les pays africains font assez pour que, d’ici à 2030, toutes les filles et les garçons accèdent gratuitement à l’enseignement primaire et secondaire. Cependant, jusqu’à 65 pour cent des répondants jugent insuffisants les efforts visant à améliorer l’accès à l’enseignement supérieur et à la formation professionnelle. »

Ce message est également disponible en : Anglais