En Bref

Egypte : Eni conclut un accord avec ses partenaires pour le redémarrage de l’usine de gaz naturel liquéfié de Damiette

Eni annonce avoir conclu l’accord signé en décembre dernier avec la République arabe d’Égypte (ARE), l’Egyptian General Petroleum Corporation (EGPC), l’Egyptian Natural Gas Holding Company (EGAS) et la société espagnole Naturgy, qui permettra de redémarrer l’usine de liquéfaction de Damiette en Égypte, de régler les litiges en suspens entre Union Fenosa Gas et SEGAS, d’une part, et EGAS et ARE, d’autre part, et de procéder à la restructuration d’Union Fenosa Gas, dont les actifs ont été répartis entre Eni et Naturgy, ainsi que de SEGAS, qui sera désormais détenue à 50 % par Eni, à 40 % par EGAS et à 10 % par EGPC.

L’usine de liquéfaction, propriété de SEGAS, d’une capacité de 7,56 milliards de mètres cubes par an, à l’arrêt depuis novembre 2012, a repris sa production. La première cargaison de GNL a été effectuée le 22 février, suivie d’une deuxième le 4 mars, tandis qu’une troisième, en cours de chargement dans l’installation, sera vendue directement par Eni à ses clients en Europe.

L’achat d’Egyptian LNG consolide la stratégie de développement intégré d’Eni en augmentant les volumes et la flexibilité de son portefeuille, en synergie avec ses actifs en amont.

Grâce à cet accord, la société renforce sa présence en Méditerranée orientale, une région clé pour l’approvisionnement en gaz naturel, qui est une ressource fondamentale pour la transition énergétique, dont l’Égypte est le principal producteur dans la région.

 

Ce message est également disponible en : Anglais