ArchivesParcours

Dr. Safo L’inventeur ghanéen qui veut concurrencer les grandes marques occidentales

Imaginez un téléviseur ou un climatiseur qui s’allume ou s’éteint après un simple claquement de doigts ; une gamme d’automobiles «made-in-Ghana» fonctionnant à l’énergie électrique ou solaire ou encore un hélicoptère peint aux couleurs du Ghana,… Autant d’ inventions signées du Dr. Kwadwo Safo Kantanka, PDG de la société Kantanka Group of Companies, affectueusement surnommé par les ghanéens «Africa Star», autrement  «L’Etoile d’Afrique».

«Le continent est le berceau de la recherche scientifique» aime à rappeler  «Africa Star» ainsi que l’ont baptisés ses compatriotes.  Né d’une famille ghanéenne modeste le 28 Août 1948 dans la localité de Bekwai dans la région Ashanti au Ghana, le Dr. Kwadwo Safo Kantanka attrapera le virus en apprenant la soudure à la Volta Aluminium Company (VALCO) dès son plus jeune âge. Mais sa passion pour l’invention va réellement faire son apparition après un passage à Ghana Technical Works Institute.

Le début d’un success-story qui fait des émules même au-delà du continent

Pour cet autodidacte et homme religieux, qui croit dure comme fer que les histoires inédites sont le fruit de la persévérance, la success-story va réellement commencer au début des années 70 alors qu’il venait à peine d’investir dans la construction de son église en 1971. Au départ c’est pour trouver des fonds que Dr. Safo a entrepris de fabriquer des savons antiseptiques qu’il vendait lui-même avec l’aide de ses sympathisants. Un tournant dans vie personnelle et professionnelle surtout. Les Ghanéens vont découvrir ce génie en 1982 alors qu’il vient de mettre certaines de ses inventions sous le coup des projecteurs lors d’un show room annuel qu’il a  pris l’habitude d’organiser. A cet effet, il va exposer des gadgets électroniques « made-in-Ghana » tels que des guitares, des consoles de mixage professionnel, des haut-parleurs, des amplificateurs.  Pour ce premier coup de maître, l’inventeur ghanéen affirme qu’il avait été guidé par son amour pour la musique. «J’ai décidé de fabriquer ces instruments de musique électronique tout simplement parce que j’aime la musique et c’est le seul moyen pour moi de louer et d’adorer notre Dieu créateur». Dr. Kwadwo Safo ne va pas pour autant oublier les besoins réels de la population. Il se lance ainsi dans la conception des équipements de première nécessité pour résoudre les différents problèmes auxquels ils sont confrontés au quotidien. Des machines à coudre et à broder en passant par des moulins à céréales, une moissonneuse multifonctionnelle. De quoi susciter la curiosité.

«L’Africain est capable de fabriquer tout genre d’équipement ou machine technologique. Mais l’ignorance d’un tel potentiel a toujours été à la base du peu d’engouement des Africains jusqu’à ce jour».

Encourager par l’engouement suscité par ses inventions au sein de la population, Dr. Safo va mettre la barre très haute. Désormais il veut rivaliser avec les inventions du monde occidental pour montrer son savoir-faire hors des frontières de son pays natal. Pour y parvenir, l’éminent et affable inventeur va tour à tour mettre au point toute une gamme de gadgets électroniques et d’appareils de transport avec des systèmes innovants à la pointe de la technologie. Il crée en 1995 sa société Kantanka Group of Companies qui sera plus tard au centre de toutes ses inventions. Dr. Safo affirme s’inspirer des vécus quotidiens des gens pour mettre au point ses inventions. «Je me suis un jour inspiré du fait que les gens font des signes de la main pour se dire au revoir pour mettre au point ma télévision et le climatiseur du label ‘’Kantanka’’. Donc il suffit de claquer deux fois les doigts et le poste téléviseur va s’allumer et une fois il va s’éteindre. J’ai aussi mis au point un autre procédé qui vous permet d’allumer votre climatiseur tout simplement en claquant les mains. Tout ceci rend leur usage beaucoup plus facile », a expliqué Dr. Safo lors de la toute dernière foire de charité et de technologie organisé dans la capitale ghanéenne par sa société.

 

 

Un institut supérieur de hautes études technologiques pour former les ingénieurs africains de demain

La commercialisation à petite échelle de sa marque démarre en 2015 avec la mise sur le marché local de toute une gamme d’automobiles de luxe dont la plus célèbre reste Kantanka Daasebre, un véhicule 4×4 qui peut être démarré à partir d’une montre -bracelet.  Ce philanthrope surnommé «le père des démunis»  qui a reçu une dizaine de distinctions honorifiques non seulement au Ghana mais aussi dans la sous région envisage demain avec beaucoup plus d’espoir pour le continent africain. Car, dit-il : «l’Africain est capable de fabriquer tout genre d’équipement ou machine technologique. Mais l’ignorance d’un tel potentiel a toujours été à la base du peu d’engouement des Africains jusqu’à ce jour». Dr. Safo qui a dans son escarcelle environ 140 inventions dont une limousine, un hélicoptère, un jet et une pelleteuse veut désormais transmettre sa passion à la jeunesse africaine. Ceci grâce à son Institut supérieur de hautes études technologiques. En attendant, sa société emploie à ce jour environ 300 ingénieurs qui s’activent jour et nuit à fabriquer des toutes les pièces dans l’usine d’assemblage Kantanka afin d’offrir aux ghanéens des véhicules «made in Ghana» qui n’ont rien à envier aux plus grandes marques occidentales.

L’homme qui porte aujourd’hui les casquettes de scientifique, d’inventeur, de physicien, de chimiste, de biologiste et de philanthrope, nourrit le rêve de voir un jour les africains trouver des «solutions africaines» à leurs problèmes sans avoir à attendre de l’extérieur. Et il en montre le chemin !


 

Par Blamé Ekoué

Ce message est également disponible en : Anglais