Les débats du CPA@CPA
A la uneActualité

Diasporas 71% prêts à s’engager dans un projet en lien avec leur pays d’origine

Engagé dans la promotion des diasporas africaines en France, le Conseil présidentiel pour l’Afrique (CPA) a publié une étude réalisée avec OpinionWay sur les attentes, les perceptions et les aspirations des Français issus de la diaspora africaine. Si celle-ci confirme le malaise de cette catégorie de la population française, elle témoigne de leur volonté, grandissante, de contribuer au développement de leur pays d’origine. Par le biais de l’entreprenariat notamment.

 

 

Par Bilkiss Mentari, à Paris

 

Présentée à l’issue du Tour de France du CPA qui l’a conduit, entre septembre 2020 et janvier 2021, à aller à la rencontre des diasporas africaines de France, l’étude fournit des éléments scientifiques à l’Institution engagée dans la promotion des diasporas africaines de France.

 

« Depuis septembre 2020, le Conseil présidentiel pour l’Afrique a engagé́ une vaste consultation pour promouvoir l’entrepreneuriat de la diversité́ et des diasporas. Après Bordeaux, Lyon et Marseille, elle s’est achevée à Paris, le 5 février 2021. Cette initiative a suscité́ un très fort écho. Les échanges et les débats avec les entrepreneurs de la diaspora ont permis de mieux comprendre leurs attentes et les difficultés spécifiques auxquelles ils sont confrontés. Ce faisant, le CPA s’inscrit dans le mandat qui lui a été confié par le président Emmanuel Macron : positionner les sociétés civiles et la diaspora à l’avant-garde de la relation entre la France et l’Afrique, à travers l’entrepreneuriat et l’innovation, et proposer des solutions concrètes», rappelle le CPA dans un communiqué.

Résultat de recherche d'images pour "CPA sondage diasporas opinionway"

« Parallèlement à cela, et afin de “valider scientifiquement“ la pertinence de notre approche, nous avons voulu connaître et analyser les attentes, les perceptions et les aspirations des Français issus de la diaspora africaine. C’est l’objet du sondage CPA / OpinionWay qui a été rendu public lors de notre événement parisien du 5 février. Cette étude met en évidence un malaise mais indique aussi des leviers d’amélioration et des pistes pour renforcer la cohésion de la société́ et le vivre- ensemble. »

 

80% estiment que la diaspora africaine est mal représentée dans l’espace public

 

Ainsi, l’étude confirme dans un premier temps le malaise de cette catégorie de la population française, alors de 73% des répondants considèrent que l’intégration des personnes d’origine étrangère fonctionne mal dans la société́ française, et 80% estiment que la diaspora africaine est mal représentée dans l’espace public. 55% disent avoir été entravés dans leur parcours scolaire ou professionnel du fait de leurs origines. « Mais leurs réponses suggèrent aussi les solutions : en premier lieu l’éducation-formation, plébiscitée par 81% des sondés comme le moyen le plus efficace pour intégrer les personnes d’origine étrangère », souligne le Conseil. « Surtout, cette étude est une invitation à̀ changer de regard sur l’Afrique et les opportunités qu’elle recèle. » De fait, si 83% des répondants considèrent que l’Afrique est une chance pour la France sur le plan économique, 71% des Français de la diaspora sont prêts à s’engager dans un projet en lien avec leur pays d’origine. « Ce désir d’engagement monte à̀ 76% chez les jeunes, qui sont aussi les plus enclins à̀ s’investir dans des projets liés à leur activité́ professionnelle. »

 

« Ils doivent devenir à la fois des modèles inspirants, à l’intérieur de nos frontières, et les porte-drapeaux d’une relation avec l’Afrique plus équitable et plus équilibrée »

 

L’entreprenariat est donc perçu par une proportion très importante des Français d’origine africaine comme le meilleur moyen de contribuer au développement de leur pays d’origine. « Cette prédilection pour l’entrepreneuriat est à̀ nos yeux l’enseignement le plus précieux, car il justifie les solutions qui seront mises en œuvre avec nos partenaires BPI France, l’Agence Française de Développement, Business France et Expertise France. Toutes procèdent du même constat : il existe un fort potentiel de création d’entreprise et d’innovation encore inexploité́. Il faut déployer des solutions pour mieux accompagner les entrepreneurs de la diaspora, améliorer leur accès à l’information et au financement, les aider à̀ changer d’échelle et favoriser la mobilité́ des talents de la diaspora. C’est ce à̀ quoi nous nous sommes attelés et c’est ce que nous proposerons au Président de la République.

Résultat de recherche d'images pour "CPA sondage diasporas opinionway"

Enfin, militons avec ardeur pour une meilleure visibilité́ des succès des Français issus de la diaspora, et tout spécialement celle des entrepreneurs. Ils doivent devenir à la fois des modèles inspirants, à l’intérieur de nos frontières, et des porte-drapeaux d’une relation avec l’Afrique plus équitable et plus équilibrée », recommande le CPA qui a par ailleurs ciblé 7 solutions pour « pour libérer le potentiel entrepreneurial des Français issus de la diaspora africaine ».

 

Pour en savoir plus : https://www.cpafrique.fr

 

Ce message est également disponible en : Anglais