in Short

Debt: Heads of State and senior leaders call for broadening suspension of low-income countries

Several heads of state and government, the UN Secretary-General and heads of multilateral development finance institutions called on 29 March for the expansion of the Debt Service Suspension Initiative, which has allowed low-income countries to suspend debt payments during the Covid-19 pandemic, among other things.

Participants called for the reallocation of International Monetary Fund (IMF) Special Drawing Rights to the poorest countries.

The initiative should be extended beyond low-income countries and its expiry date extended to provide much-needed fiscal space, speakers argued in a debate on international debt architecture and liquidity. The meeting also called for the reallocation of International Monetary Fund (IMF) special drawing rights to the poorest countries.

En Bref

Dette : Des chefs d’État et de hauts dirigeants appellent à élargir la suspension des pays à faible

Plusieurs chefs d’État et de gouvernement, le secrétaire général de l’Onu ainsi que des responsables d’institutions multilatérales de financement du développement ont appelé, le 29 mars, à élargir l’Initiative de suspension du service de la dette, qui a permis notamment aux pays à faible revenu de suspendre le remboursement de leur dette pendant la pandémie de Covid-19.

Les participants ont demandé à ce que les droits de tirage spéciaux du Fonds monétaire international (FMI) soient réaffectés aux pays les plus pauvres

Cette initiative devrait être étendue au-delà des pays à faible revenu et sa date d’expiration prorogée afin d’offrir une marge de manœuvre budgétaire indispensable, ont plaidé les différents intervenants lors d’un débat consacré à l’architecture de la dette internationale et à la liquidité. Les participants à cette réunion ont également demandé à ce que les droits de tirage spéciaux du Fonds monétaire international (FMI) soient réaffectés aux pays les plus pauvres.