@UTI:G. Anderson
A la uneActualité

Cybersécurité : un sommet panafricain pour faire front

Co-organisé par la République Togolaise et la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), le Sommet de la Cybersécurité se tiendra les 23 et 24 mars 2022 à Lomé, au Togo. Les entreprises, la société civile et les Gouvernements africains se réunissent à Lomé pour faire de la cybersécurité une priorité absolue des États africains.

Par la rédaction

 Alors que l’économie numérique africaine devrait générer 180 milliards de dollars d’ici 2025, soit 5,02 % du PIB du continent, et atteindre 712 milliards de dollars d’ici 2050 (8,5 % du PIB de la région), cette transformation technologique qui s’opère sur le continent n’a pas été suivie d’un effort correspondant en matière de cybersécurité, un volet qui demeure un point faible structurel du continent (faible sensibilisation des opérateurs économiques et des usagers, manque de compétences spécialisées, infrastructures déficientes…).

En septembre 2020, l’éditeur d’antivirus Kaspersky a ainsi rappelé que l’Afrique avait été la cible de 28 millions de cyberattaques au cours des huit premiers mois de l’année 2020. Dans la même, une étude réalisée en 2019-2020 par le cabinet d’audit EY & Associés estimait pour sa part à 37 % la part des entreprises d’Afrique francophone n’ayant pas de fonction dédiée à la cybersécurité.

« Proposer des idées innovantes en matière de coopération opérationnelle« 

« Les défis que cette situation présente, allant de la protection des données à la résilience des systèmes aux attaques, sont immenses. Ils exigent donc la collaboration étroite de l’ensemble des parties prenantes et la plus grande mobilisation à tous les niveaux : local, national, sous-régional, régional, continental et mondial », indique dans un communiqué les organisateurs du 1er sommet sur la cybersécurité qui se tiendra à Lomé les 23 et 24 mars prochain.

“Maintenant que les cadres réglementaires ont largement été mis en place, nous souhaitons proposer des idées innovantes en matière de coopération opérationnelle, pour faire face aux menaces de façon concrète et décisive. Comme l’espace numérique ne tient pas compte des frontières de nos États, nous n’avons d’autre choix que de renforcer la collaboration et la coopération internationale”, affirme Mme Cina Lawson, Ministre de l’Économie Numérique et de la Transformation Digitale de la République Togolaise. 

Chefs d’Etats et de gouvernement, dirigeants du secteur privé ainsi que leaders de la société civile réunis pour répondre au défi

C’est l’objectif de ce sommet auquel participeront notamment le Président de la République Togolaise, Faure Essozimna Gnassingbé et la Secrétaire exécutive de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), Vera Songe. « Cet événement rassemblera Chefs d’Etat et de Gouvernement, dirigeants du secteur privé ainsi que leaders de la société civile afin d’engager un dialogue de haut niveau en vue d’établir un diagnostic sans complaisance du phénomène, de proposer des pistes de coopération et de coordination pour répondre aux défis et enjeux pressants auxquels tous les acteurs africains sont confrontés en matière de cybersécurité », souligne le communiqué.

Parmi les objectifs annoncés, proposer des recommandations politiques qui devront être examinées par les Chefs d’État et de gouvernement africains, pour assurer une cybersécurité répondant aux besoins de la transformation numérique du continent et dans le respect du Programme des Nations Unies pour le développement durable à l’horizon 2030 et de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine.

« Le marché africain de la cybersécurité serait passé de 0,92 milliard à 2,32 milliards de dollars entre 2015 et 2020 »

L’occasion également de sensibiliser le secteur privé sur les opportunités qu’offre le marché de la cybersécurité.  En effet, selon le bureau d’études spécialisé Markets and Markets, le marché africain de la cybersécurité serait passé de 0,92 milliard à 2,32 milliards de dollars entre 2015 et 2020. Un quasi-triplement du marché en l’espace de seulement 5 ans.

Plus d’information : www.sommetcybersecuritelome.com

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe