En Bref

Côte d’Ivoire La Cour africaine ordonne la réintégration de Laurent Gbagbo sur la liste électorale

Après Guillaume Soro, pour la deuxième fois en dix jours, la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) désavoue la Côte d’Ivoire, lui ordonnant, le 25 septembre, de permettre à l’ex-président de participer à la présidentielle du 31 octobre.

Dans son jugement, la CADHP ordonne à l’Etat ivoirien de « prendre toutes mesures nécessaires en vue de lever immédiatement tous les obstacles empêchant le requérant [M. Gbagbo] de s’enregistrer sur la liste électorale » afin de participer au scrutin. L’ex-chef de l’Etat ne figurait plus sur les listes électorales, du fait de sa condamnation par contumace, en 2018, à vingt ans de réclusion.

Ce message est également disponible en : Anglais