En Bref

Corruption : Transparency international présente un « sombre tableau pour l’Afrique »

L’ONG Transparency international a publié le 29 janvier son annuel indice de perception de la corruption (IPC), basé sur une échelle allant de 1 (pays le plus corrompu) à 100 (pays le moins corrompu). Le résultat est loin d’être satisfaisant concernant l’Afrique. L’ONG évoque même un « sombre tableau » pour le continent avec huit pays seulement sur 49 classés qui enregistrent un score supérieur à la moyenne de 43 sur 100 de l’indice. D’après le rapport, « malgré les engagements pris par les dirigeants africains en déclarant que 2018 est l’année africaine de lutte contre la corruption, cela ne s’est pas encore traduit par des progrès concrets ».Toujours selon le rapport, avec une note moyenne de 32 points, l’Afrique subsaharienne est en effet « la région la moins performante de l’indice », suivie de près par l’Europe de l’Est et l’Asie centrale, avec une note moyenne de 35. En bas de l’échelle, et pour la septième année consécutive, on retrouve la Somalie avec 10 points, et le Soudan du Sud avec 13 points. Selon le classement par région, ce sont les Seychelles qui obtiennent la meilleure notation du continent avec 66 sur 100, suivies par le Botswanaet le Cap-Vert, avec des notes de 61 et 57. 

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe