A la uneActualité

Commonwealth Le CHOGM 2021 se tiendra à Kigali en juin prochain

Initialement prévu l’été dernier puis reporté pour cause de Covid 19, la réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth de 2021, également connue sous le nom de CHOGM, se tiendra à partir du 21 juin prochain à Kigali. Brexit, Covid 19, Co-développement… Autant de sujets au menu de la 26e réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth.

 

Par Saady Cyuzuzo, à Kigali

 

C’est désormais officiel. Alors que Kigali devait abriter pour la première fois, la réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth de 2021, également connue sous le nom de CHOGM, en juin 2020, l’évènement annulé pour cause de Covid et de confinement, est finalement reporté à juin 2021.

 

 

Le 26ème CHOGM, qui réunit tous les deux ans, les chefs de gouvernement des 54 pays anglophones membres, se tiendra donc à partir du 21 juin, selon une annonce de la secrétaire générale du Commonwealth, Patricia Scotland, le 14 mars, lors de sa visite à Kigali.

Une première pour le Rwanda, pays jadis francophone, entré dans le Commonwealth en 2009. L’année précédente, Kigali avait remplacé le français par l’anglais comme langue d’enseignement obligatoire depuis le niveau primaire, dans toutes les écoles publiques et privées subventionnées du pays.

 

A l’agenda : la pandémie, le climat, le co-développement… et le Brexit

 

Au menu, la pandémie, sans aucun doute, le climat, les questions de genre, les jeunes, mais également le Brexit, et les investissements anglais sur le continent alors que la Grande Bretagne est en quête de nouveau marché et partenariats commerciaux depuis sa sortie de l’Union Européenne en janvier dernier. Sachant que le Rwanda et la Grande-Bretagne ont entamé des négociations en vue d’un accord de libre-échange à partir du début du mois de mars 2021. De mêmes, Londres a entrepris des échanges bilatéraux avec d’autres pays du continent, dont le Kenya.

 

« Nous aurons le souci de parfaire nos économies et échanges commerciaux pour arriver à un développement durable de nos nations »

 

« A Kigali, il sera discuté à l’Agenda de ce CHOGM 21 Kigali sur le fait d’avoir une position commune des pays membres de Commonwealth au cours des négociations de la 26ème Session de l’ONU portant sur UN Climate Change Conference of Parties/COP26 qui aura lieu en novembre 2021 à Glasgow en Grande Bretagne », a indiqué le ministre rwandais des affaires étrangères, Dr Vincent Biruta, au journal institutionnel du Commonwealth, The Commonwealth Voices.

 

CHOGM Rwanda 2021 (@CHOGM2021) | Twitter

 

Et le ministre de poursuivre : « Il faut que l’on mette en exécution les recommandations arrêtées au cours des rendez-vous antérieurs. Nos pratiques de gouvernance devront être transparentes et non exclusives. Nos systèmes de santé font être renforcés au point qu’ils seront à même de lutter efficacement contre les défis de l’heure. Nous aurons le souci de parfaire nos économies et échanges commerciaux pour arriver à un développement durable de nos nations, tout en renforçant la capacité des catégories indigentes de la société. Et puis, nous devrons imprimer notre cachet montrant notre contribution visible dans la lutte contre le Changement climatique avec un plus, l’exploitation des technologies de l’Information en vue d’un développement durable »…

 

En somme, un programme chargé attend les délégations, entre 5 et 8000 personnes attendues, des 54 pays membres. A ce titre, le gouvernement a mobilisé près 21 millions de dollars pour l’accueil de cet évènement d’envergure.

 

 

 

FeaturedNews

Commonwealth CHOGM 2021 to be held in Kigali next June

Commonwealth CHOGM 2021 to be held in Kigali next June

 

Initially scheduled last summer and then postponed due to the COVID-19 impact, the Commonwealth Heads of Government Meeting 2021, also known as CHOGM, will be held from June 21 next in Kigali. Brexit, COVID-19, Co-development… So many topics on the agenda of the 26th Commonwealth Heads of Government Meeting.

 

 

By Saady Cyuzuzo, Kigali

 

It is now official. While Kigali was to host for the first time, the Commonwealth Heads of Government Meeting of 2021, also known as CHOGM, in June 2020, the event that was cancelled due to COVID-19 pandemic and lockdown is finally postponed to June 2021.

 

 

The 26th CHOGM, which brings together every two years, the heads of government of the 54 English-speaking member countries, will therefore be held from June 21, as announced by Secretary General of the Commonwealth, Patricia Scotland, during her visit to Kigali on March 14.

 

This is a first for Rwanda, a formerly French-speaking country that joined the Commonwealth in 2009. The previous year, Kigali had replaced French with English as the compulsory language of instruction from primary level in all public and private subsidized schools in the country.

 

 

On the agenda: the pandemic, climate, co-development… and the Brexit

 

On the menu, the pandemic, with no doubt, the climate, gender issues, youth, but also the Brexit and British investments on the continent as UK is looking for new markets and commercial partnerships since its exit from the European Union last January. Rwanda and UK have begun negotiations for a free trade agreement from the beginning of March 2021. Similarly, London is engaged in bilateral trade with other countries on the continent, including Kenya.

 

 «We will be concerned with perfecting our economies and trade to achieve a sustainable growth of our nations»

 

“This CHOGM 21 Kigali will be the occasion to build unified positions ahead of key upcoming events, including the 26th UN Climate Change Conference of the Parties (COP26) scheduled for early November 2021, in Glasgow, UK,” Rwandan Minister of Foreign Affairs, Dr. Vincent Biruta told the Commonwealth institutional newspaper, The Commonwealth Voices.

 

CHOGM Rwanda 2021 (@CHOGM2021) | Twitter

 

He further indicated: “It is indeed time to put our words into action, by making our governance models more inclusive; by making our health systems more resilient; by ensuring our economies and trade to attain sustainable growth; by strengthening our social protection systems; by taking bold action on climate and by unlocking the advantages of technology for development.”

 

In short, a busy agenda awaits the delegations, between 5 and 8,000 people expected, from the 54 member countries. As such, the government has mobilized nearly $21 million to host this major event.