ActualitéArchives

Cina Lawson : «Faire du Togo un pôle technologique de l’économie numérique»

La ministre des Postes et de l’Economie numérique, Cina Lawson, organise le concours de la meilleure application togolaise (concours AppsTogo2015). Il s’agit d’offrir l’opportunité aux jeunes Togolais de concevoir de nouvelles applications « made in Togo », pensées et développées pour répondre à un besoin précis de la société. Contribuer au développement de la filière numérique locale et mettre l’innovation au service de la société togolaise, tel est l’objectif de ce concours destiné aux jeunes développeurs et entrepreneurs. Cina. Lawson revient pour ANA sur ce projet ambitieux.

Entretien

Vous comptez faire du Togo un pôle de technologie numérique en Afrique, un projet ambitieux, n’est-ce pas ?

Nous sommes convaincus que le Togo est un pays innovant. La preuve, les jeunes font beaucoup d’innovations, que ce soit des innovations technologiques, scientifiques et numériques. C’est ce qui nous a poussé à leur donner l’opportunité de participer au premier concours « AppsTogo » pour la création de la meilleure application « innovante et utile ».

Dans les années à venir, nous voulons aussi faire de ce pays un pôle technologique en matière de l’économie numérique. On peut créer à partir de rien notre Sillicon Valley à la togolaise où vous verrez de talentueux Togolais faire preuve de génie afin de développer des applications utiles pour de grandes maisons. L’Afrique est de plus en plus accro aux applis. Aujourd’hui, une majorité d’Africains disposant d’un Smartphone ressent le besoin de se connecter au Web plusieurs fois par jour. Mais nous avons aussi nos besoins qui diffèrent de ceux des pays occidentaux. Donc, si les développeurs africains pouvaient prendre cela en considération, on évoluera vite vers une vraie économie numérique. De l’agriculteur au fonctionnaire, en passant par l’étudiant, tout le monde peut trouver son compte avec le développement des applications utiles pour notre vécu quotidien et qui prennent en compte nos réalités.

Qu’est-ce qui motive votre idée de lancer ce concours ?

La motivation principale, c’est de reconnaitre que les Togolais sont innovants. Donc, ce concours a été lancé pour leur permettre de présenter leur savoir-faire. Pour ce concours, les projets sélectionnés seront soumis à un jury international composé de personnalités du monde des technologies de l’information et de la communication. Les applications retenues seront récompensées par des prix allant de 500.000 à 3 millions de FCFA.

Ce jeu-concours permettra aux jeunes développeurs de créer, tester et présenter à l’ensemble du Togo et au reste du monde les innovations qu’ils ont créées dans les domaines technologiques. Par le biais de ce concours, nous leur donnons la chance de présenter une application mobile qu’ils auront développée. Lorsque vous aimez innover, quoi de mieux que de participer à un concours pour prouver ce que vous savez faire ? Le 17 novembre prochain n’a pas été choisi au hasard. C’est pour permettre au reste du monde de savoir qu’au Togo, il y a des jeunes pétris de talent puisque la journée internationale des télécommunications sera célébrée ce jour-là.

Qu’en sera-t-il des jeunes développeurs d’application dont les projets ne seront pas retenus ?

Parallèlement à « AppsTogo », des formations gratuites seront disponibles afin d’accompagner tous les candidats, notamment sur l’utilisation de Pharo, un langage innovant de programmation open source largement inspiré de Smalltalk et une initiation à la plateforme Androïd. Dans les années à venir, nous allons demander aux opérateurs économiques de prendre à bras le corps ce genre d’initiative. Nous voulons lancer le mouvement et laisser le soin aux opérateurs de prendre la relève. Donc, même si certains ne sont pas retenus dans le cadre de ce concours national, ils pourront être dénichés par certains operateurs qui veulent promouvoir l’économie numérique au Togo et dans la sous région.

Quel sera l’apport réel de ce concours chez les développeurs d’application togolais?

Ici, il va falloir nous présenter des applications utiles. Les jeunes doivent présenter des applications qui vont répondre à un besoin précis. Ceci constitue l’un des défis majeurs de ce concours. Cela demande aux jeunes qui veulent postuler d’identifier un besoin réel de la population afin d’y apporter une solution. Le gagnant ne sera pas le jeune qui va développer techniquement une application complexe mais celui qui essayera de résoudre, de la plus simple manière possible, l’un des problèmes nécessitant des innovations technologiques.


Par Emmanuel Atcha