A la uneChronique du week-end

Chronique du Week-end Démocratie moderne : Un mauvais perdant sème le doute

S’il ne rend pas le tablier immédiatement, le Congrès va le bouter dehors (would move to impeach). Ainsi parlait Nancy Pelosi, porte-parole du Congrès, juste avant que dans un tweet laconique, le président sortant des Etats unis décida de ne pas assister à l’investiture de Joe Biden et de Kamala Harris, le 20 janvier prochain. Depuis 1869, cela n’est jamais arrivé dans ce pays qui s’est institué ces dernières années gendarme du monde et chantre de la démocratie moderne !

 

Par Daouda Mbaye

 

D’aucuns font allusion à l’arroseur arrosé ! C’est peut dire pour un chef d’Etat aux méthodes peu amènes pendant son seul et si «long» mandat, pendant lequel, il a réussi les «exploits» de serrer la main de dictateurs qui ont joué avec la sécurité du monde, d’insulter ses homologues du continent africain… En Irak, un mandat national a été décrété contre lui.

Après les contestations de résultats d’une élection, où il a été battu à plate couture par son adversaire, avec des chiffres jamais égalés dans l’histoire, soit 80,1 millions au président élu contre 73,9 millions au vaincu, les observateurs croyaient que les ultras de son camp n’iraient pas plus loin que quelques processions bigarrées avec leurs drapeaux de confédérés et accoutrements d’une autre époque… Mais voilà qu’à la dernière tentative de les raisonner lui et son groupe de suprématistes, lors d’une session des deux chambres réunies, des forcenés envahissent le Capitol, aidés par certains policiers, vandalisent, posent des bombes artisanales, volent des PC portables… dans ce tohu-bohu digne d’une prise de pouvoir moyenâgeuse, 4 tués, dont une dame ! La suite on la connaît ! Mike Pence, Nancy Pelosi … ont été exfiltrés de justesse.

 

L’heure est aux originalités

 

Des anonymes tels que Marialuisa Macellaro ont soutenu : « La limite est franchie à jamais. J’ai honte pour le peuple américain… ». C’est de bonne guerre que Facebook et Twitter suspendent le compte d’un président qui se croyait sorti de la cuisse de Jupiter. Pourtant jusqu’à la fin, les démocrates Raphaël Swarnock et Ossoff passaient devant leurs adversaires républicains respectifs Loeffler et Perdue aux sénatoriales ! Sourds aux interpellations de membres de son camp, tels que Colin Powell, Arnold Schwarzenegger… allant jusqu’à appeler les Républicains à conscientiser celui qui va contre un stratagème fou et diabolique stupide pour s’accrocher au pouvoir jetant des siècles de principes américains par la fenêtre, il a fini par payer les pots cassés !

Pour nous Africains, riches de la constitution du Mande, de la grande civilisation de Méroé… il y a beaucoup à apprendre de cette période bien fournie en rebondissements. Il est vrai  que tout ceci se passe au moment où une mission d’enquêtes de l’OMS, sur les tenants et aboutissants du Covid-19, est interdite d’entrer en Chine, que le Bitcoin bat des records (plus de 45 000 $ US), que Jack Ma, Big Boss d’Alibaba, se fait rare, n’est-ce pas le moment de se remettre en question et réinventer l’avenir ? Cela passerait de la gestion d’un pouvoir réellement démocratique aux voies de la production d’électricité par la supraconductivité…

 

Daouda Mbaye, Journaliste

Ce message est également disponible en : Anglais