En Bref

Centrafrique : le Premier ministre dénonce l’embargo des armes imposé par l’ONU

Le Premier ministre centrafricain Simplice Matthieu Sarandji réclame la levée de l’embargo de l’ONU sur les armes. Il a participé lundi à une manifestation rassemblant 3000 personnes dans la capitale centrafricaine Bangui, protestant contre cet embargo. « Il y a un verrou qui mérite d’être levé, c’est l’embargo qui frappe nos forces de défense et de sécurité », a déclaré le chef du gouvernement sur un podium de la place des Martyrs, devant le Stade de Bangui, où s’étaient rassemblés les manifestants. L’ONU, qui interdit à la Centrafrique, en effet, de se procurer des armes et des munitions depuis 2013, étudiera le renouvellement ou non de l’embargo lors du Conseil de sécurité du jeudi 31 janvier. De leur côté, les autorités centrafricaines ont à plusieurs reprises demandé la levée de l’embargo mais n’ont jamais obtenu gain de cause jusque-là. 

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe