En Bref

Centrafrique : Le Drian dénonce la présence de mercenaires russes

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a dénoncé mercredi 23 janvier devant la commission des Affaires étrangères du Sénat, la présence de mercenaires russes en Centrafrique, déplorant également  une politique « antifrançaise » dans ce pays depuis leur arrivée. « Il y a une présence active de la Russie, récente, significative, antifrançaise dans les propos, dans les réseaux (sociaux) », a déclaré le chef de la diplomatie française. Il précise que les Russes sont présents via un groupe privé militaire, intitulé, Wagner, appartenant à un homme d’affaires proche du Kremlin, Evguéni Prigojine. « Ce n’est pas vraiment l’armée mais des supplétifs qui agissent sous l’autorité d’un Monsieur qui s’appelle M. Prigojine », a-t-il dénoncé. Depuis quelques mois, en effet, la Russie a une influence grandissante en Centrafrique, toujours en proie à des groupes armés qui commettent régulièrement des tueries. La Russie dispose aussi officiellement d’instructeurs civils en Centrafrique, soupçonnés par les occidentaux d’être des mercenaires étroitement liés à des sociétés minières russes. Jean Yves Le Drian rappelle que cette présence russe « ne se substitue » pas à l’action française dans le pays, ni à celle de l’ONU (force de la Minusca) et de l’Union Européenne. Selon le ministre, « en République centrafricaine, la situation reste très fragile et la mise en œuvre de l’initiative africaine de paix demeure notre priorité ».

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe