Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
A la uneActualité

CEDEAO “L’intégration monétaire va très bien”

Une rencontre sur l’’intégration économique et régionale était organisée par le ministère de la Coopération et de l’intégration africaine à Conakry le 16 mars. L’occasion de faire le point sur l’adoption de la monnaie commune.

 

Par Bilkiss Mentari

 

Responsables publics nationaux et régionaux, représentants du secteur et des partenaires institutionnels se sont réunis, le 16 mars à Conakry, sur invitation du  ministère de la Coopération et de l’intégration africaine pour un état des lieux. “ Notre attente quant à cette rencontre est d’informer les différentes parties prenantes sur le travail qui est fait par le gouvernement et ses partenaires et évaluer ensemble où nous sommes en matière d’intégration régionale et économique. » A ce titre, le ministre dresse le bilan suivant : » Le siège va être basé à Accra au Ghana, on parle de la Zone monétaire Ouest Africaine et, vous savez la Guinée a présidé le conseil de convergence durant toute l’année 2019. » D’où la tenue de la rencontre à Conakry.

 » Cela avance doucement mais surement « 

De fait, il sera largement question de la monnaie unique. Initialement prévue en 2003, la création de monnaie commune de la Cedeao, en raison des difficultés du respect des critères de convergence, l’échéance a été reportée en 2005, en 2009 puis en 2015 et maintenant a l’horizon 2020. “L’intégration monétaire va très bien”, a assuré le ministre. En fait, tout ne peut pas se faire rapidement. Vous savez, quand on doit réunir plusieurs pays pour nous assurer que nous allons dans un même sens, il faut s’assurer que tous les critères de convergence, tout ce qui nous mette ensemble, va dans le bon sens. Et, c’est cela qui prend du temps. Mais, cela avance doucement mais surement”.

 

 » Des avancées significatives sont enregistrées avec le choix du nom de la future monnaie commune, Eco, l’adoption du régime de change flexible assorti d’un cadre de politique monétaire axée sur le ciblage de l’inflation et la banque centrale commune « 

 

Même constat pour le gouverneur de la Banque Centrale de Guinée, Lounceny Nabé.  “La Cedeao a réalisé d’importants progrès en matière d’intégration monétaire, des avancées significatives sont enregistrées avec le choix du nom de la future monnaie commune, Eco, l’adoption du régime de change flexible assorti d’un cadre de politique monétaire axée sur le ciblage de l’inflation et la banque centrale commune.” Et de souligner toutefois les défis qui restent à surmonter. “ Notamment, en ce qui concerne le respect des critères de convergence et de l’inscription de ce respect dans la durée. Les modalités de passage de monnaie nationale à la monnaie unique, la transition du régime de change fixe vers le régime de change flexible pour les pays de l’Uemoa ”.

 

D’où l’intérêt de la rencontre, selon le représentant résident du Pnud en Guinée, Luc Grégoire, qui rappelle  » les enjeux de la coopération internationale, sur l’intégration mondiale, l’innovation, les transferts technologiques, le capital humain. »