En Bref

CEDEAO : La Conférence s’est dite « fortement préoccupée de la résurgence des coups d’Etat après ceux du Mali en 2020 et 2021 »

La Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’est réunie, en Session Extraordinaire, le 16 septembre 2021 à Accra, République du Ghana, afin de faire le point de l’évolution de la situation politique en République de Guinée et au Mali.
La Conférence réitère sa ferme condamnation du coup du 5 septembre 2021 et réaffirme son exigence pour la libération immédiate et sans condition du Président Alpha Condé. Ceci dit elle prend note de  » l’apparent engagement du Comité National de
Rassemblement et de Développement (CNRD) à œuvrer pour un retour rapide de l’ordre constitutionnel. » Elle a également noté la décision du CNRD d’engager des consultations avec l’ensemble des acteurs nationaux et internationaux sur la situation socio-politique en République de Guinée. Elle maintient toutefois la suspension de la Guinée de toutes les instances de la CEDEAO jusqu’à la restauration de l’ordre constitutionnel.
Par ailleurs, la Conférence demeure « très préoccupée par la lenteur dans la préparation des élections prévues en République du Mali pour fin février 2022. » Se disant, au passage,  » fortement préoccupée de la résurgence des coups d’Etat après ceux du Mali en 2020 et 2021″.

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe