Creative Africa Nexus-DR
A la uneActualité

CANEX 2022 : les ICC africaines célébrées à Abidjan 

“Le plus grand rendez-vous des industries culturelles et créatives d’Afrique et de la diaspora” selon son promoteur, Afreximbank, s’est tenu du 25 au 28 dernier à Abidjan. Au menu  Idriss Elba, Julian Marley fils de l’icône du reggae, et 412 millions de dollars de promesses d’investissement enregistrés. 

Par Issiaka N’Guessan, à Abidjan 

Organisé par la Banque africaine d’import-export (Afreximbank) en collaboration avec le gouvernement de la République de Côte d’Ivoire, le CANEX WKND a accueilli près de 3 000 acteurs culturels et créatifs, ainsi que des investisseurs, des chefs d’entreprise, des responsables gouvernementaux et des médias de toute l’Afrique et de la diaspora, jusqu’au 27 novembre au Palais des congrès de l’Hôtel Ivoire.

« C’est tout un écosystème qu’il nous faut faire naître, structurer, grandir, rayonner pour qu’émerge progressivement une “team Africa” créative, audacieuse, conquérante »

L’idée, à travers les rencontres, tables rondes et master class, « le CANEX WKND doit permettre aux jeunes entrepreneurs culturels, du continent ou de la diaspora, de mieux structurer leurs projets, de rencontrer de nombreux partenaires, de convaincre de potentiels investisseurs, » indiquait dans son discours d’ouverture le Premier Ministre ivoirien Patrick Achi dans son discours d’ouverture. « C’est tout un écosystème qu’il nous faut faire naître, structurer, grandir, rayonner pour qu’émerge progressivement une “team Africa” créative, audacieuse, conquérante ».

Les Industries Créatives et Culturelles (ICC) génèrent des revenus par le biais du commerce et de la commercialisation des droits de propriété intellectuelle, et créent de nouveaux emplois à des niveaux de qualification professionnelle plus élevés, en particulier pour les petites et moyennes entreprises. Cependant, bien qu’elles fassent partie des secteurs à la croissance la plus rapide, les ICC et leurs liens avec le reste de l’économie ont été largement négligés en Afrique, ce qui a entraîné la prédominance d’acteurs informels, un manque de financement, des infrastructures médiocres, des marchés non structurés,…

Compte tenu de la pertinence et des opportunités offertes par l’économie créative en tant que moteur essentiel du développement et de la création d’emplois, Afreximbank a déployé le Creative Africa Nexus Programme (le Programme Nexus pour l’Afrique créative) afin de faciliter le développement et la croissance des industries créatives et culturelles en Afrique et dans la diaspora. Le programme offre une gamme d’instruments de financement ainsi que des interventions de facilitation du commerce pour soutenir la production, le commerce et l’investissement dans le contenu créatif en Afrique.

“Un environnement propice à la valorisation et à l’autonomisation des jeunes talents créatifs africains”

« Malgré le peu de soutien en termes de politiques et de financements, l’industrie africaine de la culture et de la création est devenue celle à la croissance la plus rapide au monde et est en passe de devenir le plus grand employeur des nombreux jeunes talents du continent, a déclaré Professeur Benedict Oramah, Président d’Afreximbank et de son Conseil d’Administration. Un environnement propice à la valorisation et à l’autonomisation des jeunes talents créatifs africains, à la création de capacités institutionnelles, à la protection des droits de propriété intellectuelle et à l’amélioration de l’accès au financement, contribuera à transformer ce secteur en une immense entreprise commerciale continentale capable de dominer le monde. Le CANEX nous offre la plateforme permettant d’atteindre cet objectif ».

Professeur Benedict Oramah, Président d’Afreximbank@Creative africa nexus

Le CANEX WKND constitue un des principaux volets dans la mise en œuvre par Afreximbank de son programme CANEX, une intervention à multiples facettes visant à soutenir et à développer les industries créatives et culturelles africaines.

“Mobiliser un soutien continental et mondial en faveur de l’industrie”

« Le CANEX fait converger des entrepreneurs créatifs aux talents multiples dans le but de mettre en lumière leur potentiel, de mobiliser un soutien continental et mondial en faveur de l’industrie, de créer de nouveaux réseaux interrégionaux et d’attirer des capitaux africains et internationaux, ainsi qu’un soutien politique pour la culture et la création. La plateforme CANEX offre les propulseurs d’appoint à un avion qui est déjà en vol, » a souligné le professeur Oramah dans un discours enthousiaste et inspirant. “Par le biais du CANEX, Afreximbank offre un accès au financement, au renforcement des capacités, aux solutions numériques, au développement de réseaux, aux partenariats, aux investissements, aux marchés et au plaidoyer politique.”

412 millions de dollars de promesses d’investissement enregistrés

Aux côtés des acteurs institutionnels, notamment financiers, invités à la rencontre, des stars du continent et de l’international étaient de la fête. Parmi lesquels l’acteur Idriss Elba, Julian Marley fils de l’icône du reggae, ou encore l’écrivaine Chimamanda Ngozi Adichie. En marge des show, 412 millions de dollars de promesses d’investissement ont été enregistrés selon Awani Kanayo, vice-présidente de Afreximbank. 

Pour en savoir plus : https://www.canex.africa/

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe