ArchivesEn Bref

Burkina Le gouvernement compte mobiliser 14,614 milliards FCFA pour accompagner la filière du coton

Le gouvernement burkinabè s’est engagé, à l’issue du conseil des ministres du 18 avril, à accompagner la filière du coton à hauteur de 14,614 milliards FCFA (environ 22 311 450 euros) dont la campagne 2017-2018 n’a pas été bonne, en particulier dans la zone de production de la  Sofitex. La production attendue serait de 611 000 tonnes cette année. Le Burkina Faso a ainsi perdu sa première place de producteur africain du coton au cours de la campagne 2017-2018 au profit du Mali.

« Il y a une baisse de rendement et compte-tenu de la situation, la Sofitex a fait le point du manque à gagner et des difficultés que rencontre la filière. Elle a sollicité des appuis au gouvernement pour pouvoir sauver la filière » a déclaré à la sortie du conseil des ministres, la ministre de l’économie et des finances, Rosine Sory Coulibaly.

Les appuis sollicités par la Société Burkinabè des Fibres Textiles (Sofitex) se situent à deux niveaux. Il s’agit du soutien au prix de cession des intrants et de l’apurement des impayés internes des producteurs de la zone Sofitex.

En attendant, le Mali qui a repris la tête de la production africaine, ambitionne d’engranger 725.000 tonnes de coton à la fin de la saison en cours, d’après les prévisions de la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT).