A la uneActualité

Burkina Faso : ITFC accorde 20 millions d’euros à Coris Bank pour soutenir les PME

Ce nouvel accord de financement vise à améliorer l’accès aux lignes de financement du commerce pour le secteur privé burkinabé.

La Société Islamique Internationale de Financement du Commerce (ITFC), filiale du groupe de la Banque islamique de développement (BID) dédiée au financement du commerce, poursuit son engagement en faveur des PME burkinabé. Dans un communiqué publié le 30 juin, l’institution de développement, basée à Djeddah  (Arabie saoudite), a confirmé la signature d’un nouvel accord de financement avec le groupe bancaire burkinabé Coris Bank International (CBI), pour un montant de 20 millions d’euros. Les fonds débloqués prendront notamment la forme d’une offre “Mourabaha”, une solution de financement islamique utilisée pour les crédits et conférant une valeur-temps à l’argent. 

De manière plus générale, l’opération s’inscrit dans le cadre du programme PME Afrique de l’Ouest, un dispositif lancé en 2018 et qui vise à améliorer l’accès au crédit des PME dans les pays de la sous-région, via le canal de banques commerciales partenaires. Au Burkina, c’est CBI, fondé par l’entrepreneur burkinabè Idrissa Nassa, qui a été choisi comme banque de référence pour ce programme.

« Le programme a permis aux PME locales de renforcer leurs capacités et, dans le même temps, à CBI d’augmenter ses pratiques de prêt aux PME »

L’enjeu est, il est vrai, de taille : le segment PME a beau être essentiel à l’économie (90% des entreprises et 80% des emplois du secteur privé en Afrique de l’Ouest), il n’en reste pas moins souvent négligé par les acteurs bancaires locaux, les entreprises concernées ayant « souvent du mal à rassurer les institutions financières de leur solvabilité », rappelle l’ITFC. Pour pallier à cette difficulté, l’institution de finance islamique souligne, qu’outre une assistance au profit de CBI, le programme permettra aux entrepreneurs « d’accroître la viabilité de leur entreprise en accédant à des formations de développement des capacités dans des domaines cruciaux comme la comptabilité, la gestion des finances, l’élaboration de plans d’affaires et de meilleures pratiques de gestion, entre autres ».

De quoi confirmer la pertinence de l’initiative, depuis son lancement en 2018, celle-ci s’étant « déjà avéré bénéfique pour réduire le déficit de financement du commerce pour les entreprises locales », estime l’ITFC. Une opinion partagée par M. Diakarya Ouattara, Directeur Général de Coris Bank International. « Le programme a permis aux PME locales de renforcer leurs capacités et, dans le même temps, à CBI d’augmenter ses pratiques de prêt aux PME. Le résultat est le développement du secteur des PME, ce qui est fondamental pour l’avenir économique du pays », s’est ainsi félicité le dirigeant financier, lors de la signature de la convention. Ce dernier accord marque le cinquième de ce type entre l’ITFC et la CBI, pour un montant cumulé de plus de 62 millions de dollars (52 millions d’euros).

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe