ArchivesEn Bref

Budget 2016 au Ghana : Une enveloppe supplémentaire de 1.8 milliard de cedis

Les autorités ghanéennes ont opté pour une révision budgétaire semestrielle pour faire face aux dépenses du pays. En effet, la situation  morose de l’économie nationale a contraint le gouvernement à demander une enveloppe supplémentaire de 1.8 milliard de cédis (500 millions de dollar US) afin de disposer de ressources nécessaires pour financer ces dépenses pour le reste de l’exercice budgétaire en cours.

 

Selon M. Seth Terkper, ministre des finances du Ghana, «la rallonge budgétaire est due aux développements à l’échelle nationale et mondiale». Il a par ailleurs  relevé un déficit de trésorerie global d’environ 2,5% pour les cinq premiers mois de l’année 2016. Commentant ce déficit, l’agence de notation Moody’s  a, pour sa part, expliqué  que cette situation reflète la difficulté que traverse le pays pour générer des ressources. La maison de notation a indiqué qu’«une grande partie de la baisse des revenus est compensée par certaines dépenses moins élevées que prévu ainsi que l’apurement des arriérés qui représenteraient l’équivalent de 10.6% du PIB contre une prévision de 11.6% dans l’exercice du budget 2016».

Ce message est également disponible en : Anglais