A la uneActualité

BRVM Les impacts du Coronavirus sur les bourses mondiales et régionales

Dans un communiqué, la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) analyse les impacts de la crise Covid-19 sur les marchés mondiaux et continentaux. A savoir le ralentissement de la tendance baissière des principaux indices du marché financier régional.

 

Par Bilkiss Mentari

 

Alors que la pandémie Covid-19 se poursuit à un rythme inquétant à travers le monde, dépassant le cap du million de personnes contaminées, la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM), a adressé à ses abonnes une analyse de son impact sur les marchés mondiaux et régionaux.

« L’impact au niveau de l’économie du pays est également significatif, comme en attestent les chiffres du chômage, dévoilés au cours de la semaine. En effet, plus de 700 000 emplois ont été détruits selon les données du département du travail, marquant ainsi la plus importante destruction d’emploi depuis mars 2009 » indique l’Institution. Avant d’évoluer la situation en France et en Allemagne. « En Allemagne, les ventes de voitures neuves ont chuté de 37,7 % sur le mois de mars, soit la pire performance depuis près de trente (30) ans. En France, l’activité du secteur privé s’est effondrée à un niveau jamais atteint jusque-là, d’après les statistiques du cabinet IHS Markit, dont l’indicateur est passé de 52 en février à 28,9 en mars. »

Tableau 1: Evolution des bourses mondiales au cours de la semaine

Région

Pays

Indice

Variation de la semaine précédente

Variation hebdomadaire

AMERIQUE

US A

DOW JONES

7%

-3%

NASDAQ

4%

-2%

S&P 500

6%

-2%

Canada

TSX

11%

2%

Brésil

IBOVESPA

15%

-6%

Argentine

S&P MERVAL

8%

8%

EUROPE

France

CAC 40

6%

-3%

Allemagne

DAX

7%

-1%

Royaume-Unis

FOOTSIE

5%

-1%

Italie

ITALIA ALL SHARE

6%

-1%

Espagne

IBEX

4%

-2%

ASIE

Chine

SHANGHAI SE

1%

0%

Japon

NIKKEI 225

17%

-8%

Afrique

Ghana

GSE

-1%

-1%

Afrique du Sud

JSE

6%

4%

Maroc

MASI

1%

-4%

Ile Maurice

SEMDEX

0%

0%

Kenya

NAIROBI ALL SHARE

-4%

9%

Nigéria

NSE Main Board

-2%

-3%

 

 » L’optimisme affiché la semaine dernière s’est effacé puisque la plupart des bourses mondiales s’est retrouvé en zone négative « 

Ainsi, observe la BRVM, « l’optimisme affiché la semaine dernière s’est effacé puisque la plupart des bourses mondiales s’est retrouvé en zone négative. Cela peut se justifier par l’enlisement de la crise, dont les perspectives de sortie ne sont pas suffisamment claires pour les investisseurs. »

 

En attendant, en Afrique également, dernier continent touché par la pandémie, le nombre de cas se multiplie. « En zone UEMOA, de nouvelles séries de mesures de soutien aux économies ont été annoncées dans plusieurs Etats-membres (Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Togo). Ces plans s’articulent majoritairement autour d’un allègement de la pression fiscale, ainsi que de la mise en place de fonds de soutien visant certains secteurs clés de l’économie (cacao, hévéa, noix de cajou), souligne la BRVM. Faisant suite aux mesures annoncées le 21 mars dernier visant le secteur bancaire, la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a apporté des précisions sur les dispositifs de promotion des paiements électroniques ainsi que de reclassement des créances. Sur ce dernier point, il est important de noter que la mesure permet aux banques de classer les créances saines ayant fait l’objet de report de la part d’entreprises affectées par le COVID19, dans un compte spécifique et non plus dans les « créances en souffrance ». Cela permettra aux sociétés de bénéficier plus facilement de reports d’échéances de leurs dettes et aux banques de rester en conformité avec les normes prudentielles. »

Des mesures qui n’auront pas empêché le ralentissement de la tendance baissière des principaux indices du marché financier régional. « Les indices BRVM 10 et BRVM Composite ont ainsi affiché des performances respectives de -1,05% et -1,25%. »

 

Tableau 2: Les plus fortes baisses sur la semaine (Top 5)

Titre Performance
SGB CI -6,13%
UNIWAX CI -6,32%
NEI CEDA CI -7,14%
BANK OF AFRICA CI -7,81%
PALM CI -15,66%

 

Dans le détail, le titre PALM CI a continué à subir l’impact de la baisse des cours internationaux d’huile de palme, avec une nouvelle chute hebdomadaire de 15,66 %, portant la performance annuelle à -42,31 %. Les valeurs bancaires souffrent également dans le contexte de la crise sanitaire. Les titres BOA CI (-7,81 %) et SGB CI (-6,13 %) intègrent ainsi le palmarès des plus fortes baisses de la semaine. Les investisseurs continuent de réduire leur exposition au secteur, en lien avec la baisse attendue de l’activité économique dans la zone et ses potentielles répercussions sur l’activité de crédit. L’on retrouve également deux (02) valeurs industrielles dans ce flop 5 avec les titres NEI CEDA CI (-7,14 %) et UNIWAX CI (-6,32 %). »

 

 » Sensibilité du secteur à la conjoncture économique « 

Et d’en déduire : « la sensibilité du secteur à la conjoncture économique pourrait expliquer ces contreperformances. En effet, les achats des ménages hors biens de première nécessité, devraient se contracter en raison des mesures de confinement. »

 

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe