A la uneActualité

Botswana : La Banque africaine de développement va fournir 1 million de dollars pour soutenir la transition énergétique

Le projet SEFA de la Banque africaine de développement fournit un million de dollars pour soutenir la transition énergétique du Botswana. En soutenant le développement du secteur de la production d’énergie renouvelable au Botswana, le projet contribue également à l’initiative Mega Solar.

Le Fonds pour l’énergie durable en Afrique (SEFA), géré par la Banque africaine de développement (www.AfDB.org), a approuvé une subvention de 1 million de dollars pour faciliter la transition du Botswana vers les énergies propres, annonce l’Institution dans un communiqué.

Le projet d’assistance technique aide le gouvernement du Botswana à combler les lacunes critiques des cadres politiques, réglementaires et juridiques, qui ont été identifiées lors de l’Africa Energy Market Place (AEMP 2019). Il s’agit notamment de l’introduction de la planification à moindre coût, de la réduction des impacts environnementaux négatifs et du soutien à une participation accrue du secteur privé aux investissements dans la production d’énergies renouvelables (ER).

Le projet  »contribuera au développement de blocs de construction essentiels pour soutenir la transition énergétique du Botswana »

Parmi les résultats notables du projet figurent un code de réseau national, une étude sur le coût du service de l’électricité (CoSS) et un cadre d’autorisation pour réglementer les activités du secteur de l’électricité. Les résultats du projet contribueront à la mise en œuvre du premier plan de ressources intégrées (IRP) du Botswana, facilitant ainsi les investissements dans de nouvelles capacités de production d’énergie solaire photovoltaïque et éolienne, s’élevant respectivement à au moins 100 MW et 50 MW d’ici 2030. Grâce à son soutien à la poursuite du développement du secteur de la production d’énergie renouvelable au Botswana, le projet contribue également à l’initiative Mega Solar, lancée en 2021 en collaboration avec la Namibie et les partenaires de développement, dans le but de renforcer les capacités d’énergie renouvelable dans les deux pays, afin de permettre l’exportation d’électricité vers le reste de la région.

Conceptualisé dans le cadre de la composante Green Baseload de SEFA, le projet  »contribuera au développement de blocs de construction essentiels pour soutenir la transition énergétique du Botswana », a déclaré le Dr Daniel Schroth, directeur par intérim pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique à la Banque africaine de développement. L’approbation est un grand pas en avant dans la quête du régulateur pour faciliter les producteurs d’électricité indépendants (IPP), les sources d’énergie renouvelables et les tarifs reflétant les coûts au Botswana. Cela valait la peine de poursuivre cette assistance technique de la BAD ».

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe