A la uneLe dossier du mois

Bilan AfroChampions : 2020, une année décisive

Dans le cadre de sa mission de plaidoyer entre le secteur privé et les institutions panafricaines, l’Initiative AfroChampions, engagée depuis le début du processus de la ZLECAf en faveur de sa mise en œuvre, a lancé une série de projets destinés à renforcer la résilience du continent dans un contexte de crise économique consécutive à la pandémie de Covid 19. 

Février 2020 –Soutien officiel des Chefs d’Etat de l’Union africaine au Cadre d’Investissement de 1000 milliards de dollars en faveur de la ZLECAf

Le cadre d’investissement de 1000 milliards de dollars au soutien de la ZLECAf (Trillion Dollar Investment Framework) a été élaboré par l’initiative AfroChampions, en collaboration avec le département du Commerce et de l’Industrie de l’Union africaine, et sur la base de séances de réflexion stratégique avec des promoteurs de projets, des institutions financières, notamment des banques, des fonds de pension et des fonds souverains, et des autorités publiques issus du continent. L’objectif est de soutenir le déploiement de projets à fort impact, notamment dans le domaine des infrastructures et de l’industrie, afin que le marché commun africain devienne bientôt une réalité. L’énergie, les transports, la connectivité et l’agriculture font partie des priorités définies. La méthode : un processus rigoureux de sélection et de suivi des projets, associé à un véhicule d’investissement réunissant des investisseurs africains et étrangers et à un mécanisme de suivi des politiques publiques de mise en œuvre de la ZLECAf, indispensables pour instaurer un bon climat d’investissement sur le continent. En février 2020, le Trillion Dollar Investment Framework a reçu le soutien officiel et l’aval des chefs d’État de l’Union africaine. 

Mai 2020 – Appel officiel pour maintenir la ZLECAf sur les rails

Dans une lettre ouverte aux dirigeants politiques du continent parue en mai 2020, des représentants de la communauté d’affaires africaine pourquoi un report complet de la ZLECAf pour cause de pandémie de COVID serait une erreur et comment certains aspects peuvent être reprogrammés. L’Afrique a besoin de l’AfCFTA à la fois pour vaincre le Covid-19 et pour accélérer la reprise économique post-Covid – c’était le message de fond de cet appel, lancé par l’Initiative AfroChampions.

Mai 2020_ Rapport « ZLECAf Année 0 »

Ce rapport est une première en ce qu’il constitue une évaluation de la préparation des gouvernements africains pour le début des échanges commerciaux au sein de la ZLECAf, et de leur engagement dans ce processus – dans le contexte spécifique de la COVID-19.

Cette évaluation, qui a été réalisée avant l’apparition de la COVID-19, a montré que, malgré l’euphorie, le niveau de préparation à la mise en œuvre de la ZLECAf des gouvernements africains, ainsi que leur engagement dans ce processus, sont étonnamment inférieurs à 50 %. Or la ZLECAf peut être une des armes pour battre le COVID-19 et accélérer la reprise économique post-COVID.

Le classement établi par AfroChampions visait à répondre à deux questions :

  • quels sont les pays les plus engagés dans le processus de mise en œuvre de la ZLECAf 
  • quels pays sont les mieux préparés à la mise en œuvre en termes d’infrastructures commerciales, d’efficacité douanière et d’accès au crédit.

Le pays le plus engagé dans le processus de mise en œuvre de la ZLECAf est le Rwanda, qui obtient un score de 83,93 % sur l’échelle d’engagement, et le pays le moins engagé est l’Érythrée, avec un score de 0,85 %.

Le pays le mieux préparé est l’Afrique du Sud, avec un score de 68 % sur l’échelle de préparation à la mise en œuvre. Le Soudan du Sud a le score le plus bas en matière de préparation. Le niveau moyen global d’engagement du continent envers l’AfCFTA est de 44,48% ; et son niveau global de préparation à la mise en œuvre est de 49,15%.

Certains des pays les plus engagés (comme le Ghana, le Mali, le Togo et l’Ouganda) ne sont pas nécessairement les mieux préparés en termes d’infrastructures commerciales, d’efficacité douanière et d’accès au crédit pour l’industrie. À l’inverse, certains des pays les moins engagés (comme le Botswana, la Namibie et la Tanzanie) ont obtenu de très bons résultats en termes de préparation à la mise en œuvre.

Le processus de benchmark ‘AfCFTA Year X’ a vocation à être reproduit de manière annuelle et constitue le volet ‘suivi des politiques publiques en faveur de la ZLECAf’ du cadre d’investissement de 1000 milliards de dollars conçu par l’Initiative AfroChampions.

Une note sur les indicateurs utilisés :

Engagement envers l’accord/traité de libre-échange (signature et ratification de l’AfCFTA et stratégie nationale de mise en œuvre de l’AfCFTA accessible au public).

Engagement envers la libre circulation (signature et ratification du protocole sur la libre circulation des personnes et ouverture des visas du pays).

Préparation à la facilitation des échanges (qualité du commerce – infrastructure et efficacité des douanes).

Accès au crédit (facilité d’accès au crédit et coût du crédit).

Mai-décembre 2020 – Fonds de réponse de l’Union africaine pour la lutte contre le COVID-19

L’Union africaine et le Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (Africa CDC) ont lancé un fonds de réponse au COVID-19 dans le but de collecter plus de 150 millions de dollars pour soutenir la réponse continentale et acheter les fournitures médicales nécessaires. Partenaire officiel de ce projet, l’Initiative AfroChampions accompagne les efforts de sensibilisation du secteur privé sur ce dossier.

Les fonds sont apportés par une coalition de banques africaines, dont Ecobank, Standard Bank et Equity Bank, plusieurs sociétés de capital-investissement et des entreprises du secteur de la santé.   

A ce jour, 70 millions de dollars ont été récoltés. 

Juillet 2020 -Néfertiti : promouvoir la créativité made in Africa 

Lancé à l’occasion du festival virtuel ‘boma of africa’, en juillet 2020, afin de célébrer la toute première Journée de l’intégration africaine, le prix Nefertiti encourage la créativité africaine. 

Créateurs et artistes ont été invités à participer à un concours visant à explorer et célébrer le voyage vers l’avenir de l’Afrique, à travers un large éventail de supports artistiques. Les travaux ont examiné des thèmes tels que l’unité, la science, l’avenir et la mondialisation.

Lors d’une cérémonie virtuelle organisée dans le cadre du Boma of Africa, S.E.M. Olusegun Obasanjo, Parrain de l’Initiative AfroChampions, a remis le prix Néfertiti pour la créativité africaine de 50 000 USD à Vincent Kolo du Nigéria pour son travail fascinant et passionnant sur « Les cordes d’hier » (« The Cords of Yesterday »). L’œuvre victorieuse a posé la question éclairante de ce qui nous lie aux forces intérieures et extérieures qui restreignent notre marche vers le progrès.

Au-delà de la remise du prix, le programme va se pérenniser à travers la mise en place d’une plateforme destinée à promouvoir et encourager le potentiel créatif du continent. 

Août 2020 – AVRIVA – Initiative d’intégration et de résilience virtuelle accélérée pour une Afrique dynamique

Sous la forme d’un partenariat public-privé entre la Commission de l’Union africaine et plus de 24 grandes sociétés multinationales africaines et d’institutions panafricaines opérant sous l’égide de l’initiative AfroChampions, le programme AVRIVA vise à utiliser la technologie pour poursuivre le processus de mise en place de la ZLECAf.

Il se traduit notamment par la création d’une plateforme panafricaine qui permet aux citoyens des pays africains de voyager au-delà des frontières, en associant les technologies de Koldchain BioCordon, du projet de protocole DABBIT et de l’archétype de référence de ce dernier, PanaBIOS), ainsi que la numérisation des protocoles de biosurveillance et de dépistage biologique des Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (Africa CDC). 

Focus AfroChampions : encourager l’émergence de champions économiques africains

L’initiative AfroChampions est un partenariat public-privé conçu pour mobiliser ressources, talents et institutions africaines afin de favoriser l’intégration économique de l’Afrique – notamment par la mise en œuvre de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf). En conséquence, l’Initiative soutient l’émergence et la réussite de champions économiques africains, qui jouent un rôle essentiel dans l’intégration des marchés africains et l’accélération de la transformation du continent et de sa compétitivité sur les marchés mondiaux.

L’Initiative AfroChampions est basée à Accra, au Ghana, en tant qu’organisation à but non lucratif. Sous le haut patronage de S.E. Olusegun Obasanjo, ancien président de la République fédérale du Nigeria, de S.E. Thabo Mbeki, Ancien Président de la République d’Afrique du Sud, de S.E. Hailemariam Dessalegn, Ancien Premier ministre de la République fédérale démocratique d’Ethiopie, et de Mr Gervais Djondo, Fondateur d’Ecobank et Asky Airlines, l’Initiative travaille avec divers partenaires – entreprises, institutions de financement, gouvernements – en Afrique et au-delà. 

Quatre chantiers prioritaires ont ainsi été définis :

  • Sensibilisation – Pour contribuer à l’élaboration de politiques publiques en faveur de l’intégration africaine et du développement inclusif.
  • Mobilisation de champions africains – Pour créer des réseaux et des partenariats de champions africains des secteurs privé et public pour collaborer à des projets et initiatives de transformation de l’Afrique
  • Facilitation des investissements – Pour encourager l’investissement dans des projets qui changent la donne sur le continent et qui accélèrent l’intégration et la transformation, notamment sur des sujets industriels et relatifs au déploiement d’infrastructures
  • Emergence de futurs champions – Construire et promouvoir la prochaine génération d’institutions, d’esprits innovants et de leaders africains.

Pour en savoir plus : www.afrochampions.org

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe